Trop de sel, plus d'électricité ? Les raisons des micro coupures électriques en Manche et Calvados expliquées par Enedis

Suite au coup de vent sur la Manche et le Calvados, de l’air chargé en sel s’est déposé sur les ouvrages électriques, générant des microcoupures d’électricité, principalement pendant la nuit et en matinée, explique le fournisseur d'énergie Enedis.

Image d'illustration, des techniciens Enedis à Varaville (Calvados)
Image d'illustration, des techniciens Enedis à Varaville (Calvados) © Jean-Baptiste Marie Radio France/Maxppp
Des dépôts salins sur les lignes électriques seraient à l'origine de perturbations sur le réseau électrique depuis la fin de semaine dernière

En Manche et dans le Calvados, les coups de vents de la semaine dernière ont emporté avec eux de l’air chargé en sel. Le sel s’est déposé sur les ouvrages électriques, générant des microcoupures d’électricité, principalement pendant la nuit et en matinée.

Pourquoi la nuit ? A cause de l'humidité 

Le sel installé sur les isolants, conjugué à la rosée matinale a rendu les isolateurs moins efficaces : des mécanismes de protection se sont alors déclenchés. D'où des interruptions de distribution électrique.

Cela se caractérise par des microcoupures de 0.3 secondes entre 2h et 7h du matin, moment où l’humidité est la plus élevée,
précise Enedis

Certains isolateurs ont même du être remplacés par les équipes du fournisseur d'énergie. Ce dernier estime que dans le département de la Manche, près de 250 déclenchements de mécanismes de protection sur les lignes 15-20 000v ont eu lieu depuis le milieu de semaine dernière.
Une centaine de déclenchements ont également été recensés dans le Calvados à ce jour dans le Bessin et sur la Côte de Nacre.

Des contrôles des lignes électriques, à pied et par drones, sont effectués dans les secteurs concernés, afin de réparer et remettre en service les tronçons en défauts.

Les zones concernées par ce phénomène dans la Manche sont les suivantes :L’impact des dépôts salins sur le réseau électrique devrait perdurer cette semaine jusqu’aux prochaines pluies qui permettront de nettoyer naturellement les isolateurs.

Les équipes techniques d’Enedis restent mobilisées pour surveiller de près ce phénomène sur des centaines de kilomètres de lignes électriques.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter