Une semaine avant la réouverture des salles de restaurant, la covid continue de reculer en Normandie

De nouveaux allègements des contraintes sanitaires sont programmés le 9 juin. A une semaine de cette échéance, l'épidémie de covid poursuit son ralentissement en Normandie. Mais la prudence reste de mise.

La prochaine phase du déconfinement est programmée le 9 juin. Après l'ouverture de leurs terrasses, les bars et restaurant pourront ainsi accueillir de nouveau leurs clients en intérieur. Le couvre-feu, lui, devrait passer de 21 heures à 23 heures. Cet allègement des contraites sanitaires apparaît plausibles au regard des dernières données épidémiologiques publiées par les autorités sanitaires. Même si la prudence reste de mise.

Indicateur clé, le taux d'incidence en Normandie a baissé de plus de 30% (-33,6%) en une semaine et s'approche dorénavant du seuil de 100 cas pour 100 000 habitants (102, 4 au 1er juin). L'Agence Régionale de Santé invite toutefois à lire ce chiffre avec un enthousiasme mesuré, en raison de la présence de jours fériés sur la période observée. De plus, le taux d'incidence régional reste supérieur au taux national (91,4 cas pour 100 000).

Moins bien qu'au niveau national

Le ralentissement de l'épidémie n'est pas homogène. Si les départements de la Manche ou du Calvados sont passés sous la barre des 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants, la Seine-Maritime, l'Eure et surtout l'Orne reste (132,5 le plus élevée de la région) reste au-dessus de ce seuil. "Dans le même temps, le nombre de reproduction effectif (R0), qui correspond au nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer, augmente de nouveau. Il est désormais de 0,95 - lui aussi au-dessus du R0 national (0,88)", souligne l'ARS.

La situation s'améliore dans les hôpitaux

Parallèlement à ce recul de l'épidémie, la pression sur l'activité hospitalière en Normandie se desserre. 1037 personnes sont aujourd'hui hospitalisées pour covid dans la région contre 1116 lors du dernier point de situation. 140 patients sont en réanimation et soins critiques contre 158 le 24 mai dernier. Le taux d’occupation des lits de réanimation par des patients COVID est désormais de 58,3% (sur la capacité initiale). L'Agence Régionale de Santé rappelle que de la poursuite de cette dynamique dépend la reprise de l'activité hos-covid dans les établissements de santé.

Près de 20% des Normands vaccinés au 1er juin

Sur le front de la vaccination, la Normandie a toujours figuré parmi les bons "élèves". Le chiffre de 2 millions d'injections a été dépassé ce mardi 1er juin. 656 552 Normands sont aujourd'hui pleinement vaccinés (une dose ou deux selo les vaccins) soit 19,9 % de la population régionale. 1 381 237 habitants ont reçu au moins une dose.

Rappelons que depuis ce lundi 31 mai, la vaccination est ouverte à toutes les personnes majeures (plus de 18 ans). A cette occasion, ce sont plus de 30 000 injections qui ont été réalisées soit "le lundi le plus haut depuis le lancement de la campagne", note l'ARS. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société