A vélo : comment s'équiper pour être visible des automobilistes en hiver ?

De trop nombreux cylclistes, adolescents ou jeunes, partent sur les routes mal équipés : un vtt vendu sans feux avant et arrière doit être amélioré / © Cedric JACQUOT/maxppp
De trop nombreux cylclistes, adolescents ou jeunes, partent sur les routes mal équipés : un vtt vendu sans feux avant et arrière doit être amélioré / © Cedric JACQUOT/maxppp

Nos ados sont souvent vêtus de noir ou bleu marine. Et bien souvent, il refusent d'enfiler une chasuble fluorescente jaune ou orange. Mais il existe d'autres moyens d'être vu par les automobiliste. Les parents doivent rester vigilants quant à l'équipement même des vélos : une obligation légale.

Par Alexandra Huctin

Faire du vélo la nuit, ça ne s'improvise pas. Des règles de bon sens et de sécurité routière existent, mieux vaut les connaître.
"On observe qu'il y a encore trop de parents qui laissent leurs enfants partir au collège ou à l'école, sans le minimum de sécurité", constate le major Christian Blicq, à la fin de l'opération menée ce mardi 19 novembre devant les collège de Saint-Pierre-En-Auge et Mézidon-Canon, dans le Calvados.

Aucune contravention n'a été dressée et pourtant, certains le méritaient bien. "Mais c'est une opération de prévention, le but est d'expliquer. La sécurité d'un enfant est primordiale, non ?", interroge le gendarme qui n'en revient pas de constater que beaucoup trop de collégiens arrivent encore avec des habits sombres, sans lumière, ni sur eux, ni sur le vélo. Or avant 8 heures du matin, il fait nuit. 
"Et certains ont fait 3 kilomètres comme ça, en empruntant des routes non éclairées." 
 


Twitter- ce 19 novembre opération de prévention devant les collèges de Saint-pierre-en-Auge et Mézidon-Canon dans le Calvados


Un VTT ça s'équipe


Les contrôles mettent souvent en évidence des VTT achetés et vendus sans éclairage à l'avant du vélo, ni à l'arrière. C'est pourtant obligatoire.

C'est de la responsabilité des parents et des consommateurs de remettre à niveau les équipements achetés. Il y a un laisser-aller trop important chez certains. Il n'y a pas encore de prise de conscience qu'il faut être vu, absolument.(Major Blicq- gendarmerie nationale)


Sur le site de la sécurité routière, on rappele le bon reflexe pour être visible dans des phares de voiture : 

-Casque et vêtements réfléchissants 
-Feux de position blanc ou jaune à l'avant et rouge à l'arrière.
-Dispositif réfléchissant blanc à l'avant, rouge à l'arrière.
-Dispositifs réfléchissants oranges sur les côtés et les pédales.
-Freins avant et arrière.
-Sonnette ou autre avertisseur sonore, béquille et écarteur de danger.

Photo Sécurité Routière : retenir en un schéma les équipements qu'il faut avoir sur soi ou son vélo. En vert ce qui est obligatoire.
Le schéma des équipements obligatoires et recommandés / © Sécurité Routière
Le schéma des équipements obligatoires et recommandés / © Sécurité Routière

Les catadioptres, qui sont bligatoires (oranges latérales et pédales en étant blanc à l’avant et rouge à l’arrière)  doivent être fournis lors de l’achat d’un vélo. 
Les flancs réfléchissants de pneus, proposés sur certains modèles sont très efficaces.

Il existe, avec les éclairages LED aujourd'hui, une multitude de bandes clignotantes de couleur à vendre pour quelques euros sur internet.
Chacun peut choisir d'en équiper son vélo ou son casque.

"Pour ceux qui refusent la chasuble, pas très mode. On peut équiper son casque et porter des brassards sur le mollet ou le bras", précise le major. 

Twitter- améliorer son vélo c'est possible pour quelques euros supplémentaires : bâtonnets réfléchissants, bande blanche sur les roues, etc...
 


Et il existe de nombreux gadgets, pas trop ringards : ça clignote rouge partout sur le vélo. C'est simple et très efficace.
 
Bien s'équiper pour être vu la nuit à vélo

Les spots de prévention parlent souvent du vélo, la nuit, en ville mais les règles sont les même sur les routes de campagne :
 
Piqûre de rappel

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus