• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Conduite de nuit : des stages pour moins d'accidents sur les routes de Normandie

stage de conduite de nuit sur simulateur avec la Matmut et l'ACO / © Photo : Richard PLUMET / France 3 Normandie
stage de conduite de nuit sur simulateur avec la Matmut et l'ACO / © Photo : Richard PLUMET / France 3 Normandie

Changement d'heure, intempéries, routes glissantes, éblouissement, défaut d'éclairage : la conduite de nuit en hiver est dangereuse.  Basé à Rouen, le groupe Matmut, lance une campagne de prévention
 

Par Richard Plumet

On connait le dicton : mieux vaut prévenir que…  Alors autant se préparer, depuis la semaine dernière et le passage à l'heure d'hiver, à affronter les risques de la conduite de nuit. Feuilles mortes, pluie, cyclistes sans lumière, brouillard, vent, le danger est là et nécessite d'adapter sa conduite
 

Encore trop d'accidents

Les chiffres le prouvent, il y a de plus en plus d'accidents sur les routes, que l'on soit motard ou automobiliste.  +2,2% d'accidents corporels, +1,3% de personnes blessées et +2% d'hospitalisations à la suite d’un accident routier, entre 2016 et 2017
(Chiffres issus du bilan 2017 de La sécurité routière en France – ONISR)

Plus grave, la mortalité des automobilistes intervient pour 47 % de nuit, alors que le trafic nocturne est significativement inférieur à celui de jour. Une accidentologie, que les assureurs étudient sous le nom de "sinistrabilité".

Pour tenter de faire baisser ces chiffres, et pour réduire cette "sinistralité routière  qui demeure préoccupante", le groupe d'assurance Matmut (dont le siège social est à Rouen) et qui assure près de 3 millions de véhicules en France, a lancé une campagne de prévention.

L'assureur, qui a déjà mis en places plusieurs  actions de formations comme celles  pour les jeunes conducteurs, l' E-conduite, la conduite préventive, le rappel et les nouveautés du code ou bien encore l'éco-conduite, innove en cet automne 2018 avec des stages itinérants de conduite de nuit. Des stages gratuits, réservés aux assurés Matmut, dispensés par des instructeurs spécialisés de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO).

Nous avons suivi l'une de ces sessions de formations mardi dernier (30 octobre 2018), sur le parking du parc-expo de Rouen.
 

La vue et l'équipement de la voiture

Au programme de ces stages : une formation théorique en salle de cours, des tests sur un simulateur et de la conduite réelle en voiture sur route de nuit.
Comme le précise Jean-Marie Vincelot, l'un des instructeurs, bien conduire la nuit, ce n'est pas que la notion de bonne vue (l'acuité visuelle) du bon conducteur. C'est aussi l'équipement et l'entretien du véhicule. Comme par exemple le bon état des freins, de la suspension, des pneus, des phares, de la visibilité à travers les rétros et les vitres. Tout est lié ! Et en cas de pluie, de fort vent ou de brouillard, les notions d'adhérence, d'aquaplaning, de distances de freinage et d'espace entre les véhicules, doivent être connues et parfaitement maîtrisées.

S'ajoute à ces consignes de prévention des risques, un appel à la vigilance en ce qui concerne les trajets quotidiens. Ceux que l'on fait tous les jours, par habitude, comme les trajets domicile-travail. Sans oublier, rappelle Philippe Brouxel, le danger que représentent les cyclistes habillés en noir qui roulent sans éclairage…

Les gens n'ont pas forcément de formation après l'examen du permis de conduire, donc ils découvrent par eux-mêmes, de façon empirique,  et ils se basent là-dessus : sur des "on dit",  sur ce qu'ils ont vécu, sur des rumeurs. Nous on les aide à plutôt faire le tri dans toutes ces informations. Pour beaucoup d'automobilistes qui ont passé leur permis il y a longtemps, les conditions  de circulation ont changé, tout comme la densité du trafic, et même les véhicules. Il faut, comme dans tous les métiers, se remettre à niveau et donc réapprendre à conduire

Conduite de nuit : des stages pour moins d'accidents sur les routes de Normandie
 

Des cyclistes invisibles ?

Le passage à l'heure d'hiver, avec pour conséquence la nuit qui tombe en fin d'après-midi, fait,  dans les mêmes rues de nos villes, cohabiter les voitures avec de nombreux vélos. Mode de transport à la mode, le vélo a de nombreux adeptes. S'y ajoutent en centre-ville, comme à Rouen, les livreurs de plats chauds qui, très pressés, circulent à vive allure, sans toujours se soucier des stops, feux rouges et sens interdits et en montant régulièrement sur les trottoirs en imposant aux piétons de se pousser.

Tous ces cyclistes (dans leur grande majorité)  roulant sur des vélos qui n'ont ni éclairage, ni catadioptres Beaucoup d'adeptes du vélo roulent sans connaître la réglementation

⇒ Lire le dossier très complet  de la fédération française des usagers de la bicyclette intitulé : "A vélo, voir et être vu, c'est vital !"

 Cela dit, les contrôles sont très rares et l'amende, comme le rappellent les gendarmes de l'Eure, n'est que de 11 euros.... 

Équipements obligatoires sur un vélo

Pour circuler à vélo, certains équipements sont obligatoires et d'autres simplement recommandés : casque, gilet, phares...



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Graines de jardin 2019 à Rouen

Les + Lus