• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Vos pires vacances en Normandie...

"Ah on voit bien le parking" / © MaxxPPP - Vincent Isore
"Ah on voit bien le parking" / © MaxxPPP - Vincent Isore

Si vous y êtes, on vous les souhaite parfaitement agréables et délicieuses. Mais, il suffit d’un grain de sable, ou d’un gros galet, pour gâcher vos vacances en Normandie. Ça pourrait aussi vous arriver, alors regardez les pièges à éviter pour passer un été parfait.

Par @pgcreignou

  • L'accident bête

Un automobiliste belge. Une caravane. Une trémie à 1,80 mètre. Et paf, la voiture poursuit sa route, la caravane en restera là. C’est une mésaventure relatée par nos confrères de Paris Normandie. C’est arrivé quai du Havre à Rouen, ce mercredi 29 juillet. Le conducteur belge aurait donné une explication qui se vaut aux secouristes : il suivait attentivement le guidage de son GPS qui n’avait pas prévu cette traître de trémie un peu trop basse. Vacances finies.

"Puisque je te dis que ça passe !" / © DR
"Puisque je te dis que ça passe !" / © DR


 

  • La météo capricieuse


Vous avez tout. La crème, les lunettes de soleil, votre plus beau bob offert par la caravane du Tour de France. Et crac. Orage, ô désespoir. Un déluge de grêle s'abat sur vous. L'été dernier, la région a été traversée par de violents orages, et les dégâts ont été conséquents. "Gros comme une balle de tennis", "de la taille d'une balle de ping-pong", choisissez votre sport, quoiqu'il en soit, en un quart d'heure, vos vacances peuvent basculer. 


Cette année, au mois de juillet, nous sommes passés de l'un à l'autre. Records de températures à Dieppe (38°) et à Rouen (37,9°), et puis la dégringolade à la fin du mois, près de 6 degrés dans la nuit du 28 au 29 juillet. Nos confrères de Normandie Actu ont contacté Météo France qui parle de « températures de saison anormalement basses ».

Et, il y a ceux qui ont eu vraiment chaud. Notamment dans l'Eure, où l'on a assisté à des moissons torrides. En un mois, près de 500 hectares de champs y sont partis en fumée. A La Boissière (27), les pompiers ont réussi à stopper les flammes à seulement quelques centimètres d'habitations et de bungalows.


 

 

  • Traverser la Seine un jour de blocage des agriculteurs

Pour faire entendre leur colère et leurs revendications, les agriculteurs hauts-normands ont frappé fort. Les accès de Rouen bloqués un jour et une nuit, trois jours de blocages et de barrages filtrants sur les ponts de Tancarville, Brotonne et de Normandie. Seule solution : les bacs sur la Seine. Ils ont été pris d'assaut, on a relevé jusqu'à 3 heures d'attente pour pouvoir franchir les quelques mètres qui séparent les deux rives.

Que l'on soutienne, ou non, la cause de l'agriculture française, il fallait prendre son mal en patience. Sur le pont de Normandie, en tout cas, ça en valait la peine puisque pendant les barrages filtrants des agriculteurs, le péage était gratuit !

 

  • Allô ? Allô ? Le réseau aux abonnés absents

Vous faites partie des accros aux smartphones, vous avez besoin de votre dose quotidienne de 3G, certes, vous êtes en vacances, mais il faut savoir rester branché. Malheureusement, vous êtes en zone blanche. Pas d'internet, pas de wifi, et même pas de réseau pour appeler. En Haute-Normandie, plusieurs communes sont concernées. Ainsi, il en va de Saint-Martin-au-Bosc, de Cuverville-Sur-Yeres, et de bien d'autres que vous pouvez retrouver sur le site de l'Express. Les opérateurs s'activent pour donner un accès à la 4G ou à la fibre, mais cela va prendre un certain temps.



  • Et vous, dans tout ça ?


Bien évidemment, la rédaction de France 3 Haute-Normandie vous souhaite de belles vacances dans la région.

Et si jamais, vous aussi, vous avez eu quelques déboires en vadrouille, - sur le moment, ce n'est pas très agréable, mais aujourd'hui vous en souriez - alors racontez-le nous.

Sur le même sujet

Le Havre / Fise Xperience 2018

Les + Lus