• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cécile Sabourdy, Saint-Phalle, Calder et Brassaï à Vicq-sur-Breuilh

Les artistes sur le perron du château d'Elyas / © France 3 Limousin
Les artistes sur le perron du château d'Elyas / © France 3 Limousin

L'exposition autour de Cécile Sabourdy sera présentée jusqu'à la mi-septembre au vieux château de Vicq-sur-Breuilh.

Par Gaelle Fauquembergue

Brassaï, Calder, Lalanne: tous ont croisé le chemin de Cécile Sabourdy un jour.La jeune femme, fille de commerçant, reproduisait des paysages et des châteaux de la région.
Elle habitait à Saint-Priest-Ligoure et comptait parmis ses admirateurs Henri de la Celle. Ce dernier était éleveur de moutons au château d'Elyas, près de Saint-Priest-Ligoure. Il partageait sa vie entre le Limousin et le quartier Saint-Germain-des-près, à Paris. Quand l'homme se trouvait dans la capitale, il vantait les mérites de la Cécile Sabourdy. 

L'exposition présentée au vieux château de Vicq en ce moment, et jusqu'au mois de sepembre, regroupe les oeuvres de la jeune femme et d'autres artistes. Une collaboration avec le musée de Nice a même été mise-en-place.

A terme, la ville devrait accueillir une exposition permanente de ces oeuvres dans son presbytère. Le bâtiment portera alors le nom de Musée et jardins Cécile Sabourdy. Un hommage qui verra le jour en 2013. Des expositions temporaires sont également prévues, la première en 2014 mettra à l'honneur Picasso et le douanier Rousseau.


L'exposition autour de Cécile Sabourdy. / © France 3 Limousin
L'exposition autour de Cécile Sabourdy. / © France 3 Limousin

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus