Cet article date de plus de 8 ans

Affaire Marie Lafarge : un bien triste destin en Corrèze pour cette jeune parisienne

La Corrèze a longtemps été marquée par une affaire d'empoisonnement supposé entre époux, pour laquelle a été condamnée en 1840 la jeune Marie Capelle, épouse Lafarge depuis cinq mois.
© France 3 Limousin
Le gâteau à la crème expédié par diligence un soir de Décembre 1839 et réceptionné par Charles Lafarge quatre jours plus tard à Paris contenait-il de l'arsenic préparé par son épouse ? Les experts ont bataillé pendant des jours en expertise et contre-expertise. Seul un affirmera en avoir trouvé. Mais il ne faudra qu'une petite heure aux jurés notables de la Cour d'Assises pour condamner la jeune veuve aux travaux forcés.

Le récit de l'affaire, par Isabelle Rio et Jean Corneille avec la participation de Philippe Grandcoing, historien et co-auteur d'un ouvrage sur les grandes affaires criminelles du Limousin

durée de la vidéo: 04 min 09
Affaire Marie Lafarge


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grandes affaires criminelles justice