• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux évènements en direct samedi dans “la voix est libre”: les Francophonies et le salon du dessin de presse et d'humour

Les chapiteaux des Francophonies, place du champ de Juillet à Limoges
Les chapiteaux des Francophonies, place du champ de Juillet à Limoges

Cette édition spéciale sera présentée par Annaïck Demars depuis l'un des chapiteaux du festival des Francophonies, sur le site du champ de Juillet à Limoges

Par Christian Bélingard

Annaick Demars, comment abordez-vous cette émission qui sort du cadre habituel de la Voix est Libre? Est-ce que vos invités s'exprimeront aussi sur l'actualité politique ?

C'est toujours très excitant d'être en direct d'un événement particulier comme le festival des Francophonies, ce qui change des émissions politiques plus "classiques" qui sont enregistrées. Nous sommes en extérieur, ce qui est toujours motivant pour les équipes techniques, cela nous permet aussi de proposer de la musique en live, par exemple, et ce sera le cas samedi.
Dès que l'actualité le permet, nous choisissons d'utiliser cette tranche complète de 50 min (la voix est libre + le créneau du JT de midi) pour la consacrer à des événements régionaux. Nous l'avons déjà fait à plusieurs reprises, pour les foires du livre de Brive et Limoges (et ce sera à nouveau le cas cette année), et  pour le festival des Nuits de Nacre à Tulle il y a 2 semaines. Samedi nous aurons également 3 interventions en direct de St Just le Martel où se trouvera Alexandra Filliot avec des dessinateurs du salon de dessin de presse et d'humour. Nous évoquerons bien sûr la polémique autour des caricatures de Mahomet, y compris avec Tahar Ben Jelloun.


Parmi vos invités, Tahar Ben Jelloun…  Pourrez-vous le rencontrer avant l'émission? Est-il plus difficile d'interviewer un écrivain qu'un homme politique?

J'aurai sans doute la possibilité de discuter quelques instants avec lui avant le direct, mais rien n'est sûr. Les invités de ce "calibre" sont souvent très pris. Pour préparer ces interviews, je lis beaucoup de documents, les livres des écrivains et aussi leurs écrits dans la presse (Tahar Ben Jelloun a par exemple publié une tribune dans le Monde il y a quelques jours) mais ce n'est pas un problème car ils sont rompus à l'exercice de l'interview et cela préserve aussi une certaine fraîcheur.


Au cours de l'émission Alexandra Filliot interviendra pour sa part en direct de Saint-Just-le-Martel où se tient l'autre événement culturel de la région, à savoir le 31ème festival du dessin de presse et d'humour. 

Alexandra FIlliot, que représente pour vous ce salon de Saint-Just-le-Martel ?

« C’est un rendez–vous important de la culture qui prend de plus en plus d’ampleur chaque année. On y rencontre des dessinateurs venus du monde entier, c’est donc  passionnant à découvrir »


Et vous pouvez nous le dire, les téléspectateurs auront sans doute droit à une primeur...

Oui, car la remise du prix de l’humour tendre a lieu samedi en fin de matinée. Nous devrions donc être en mesure d’avoir le  nom du lauréat pendant notre intervention en direct à partir de 11h30.

La Voix est Libre, samedi 29 octobre 2012, 11h30 sur France 3 Limousin

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus