La candidature de Monique Boulestin aux législatives toujours au coeur des débats

Monique Boulestin en février dernier / © France 3
Monique Boulestin en février dernier / © France 3

La fédération PS n'a toujours pas digéré la candidature de Monique Boulestin aux législatives de juin dernier. En effet, le parti avait nommé Catherine Beaubatie officiellement, tandis que Boulestin avait décidé de jouer les dissidentes.

Par Gaelle Fauquembergue

Si Monique Boulestin a été écartée du parti socialiste pour sa décision de dissidence, elle ne devrait pas être la seule à payer ce choix.
En effet, les militants qui l'ont soutenu devraient bientôt passer devant la Commission des conflits, avant une probable exclusion, pour ne pas avoir respecté la consigne de leur parti, comme l'explique le Blog politique décalé de jeunes limougeauds

Au lendemain de sa défaite au premier tour des élections législatives de juin 2012, Monique Boulestin avait rallié les Radicaux de Gauche.
Elle a participé le week-end dernier à Paris au congrès du PRG avec Raphaël Descamps, Alain Fraysse et Stéphane Raynaud.
Les militants ont reconduit Jean-Michel Baylet à la présidence du parti pour un dernier mandat de trois ans, et voté l'approbation du traité budgétaire européen.

Sur le même sujet

Les + Lus