La Russie autorise deux nouveaux sites français à exporter du foie gras

Le gouvernement russe a donné son feu vert le 31 octobre dernier au foie gras de la coopérative Euralis, propriétaire de la maque Rougié

Le ministre de l'agroalimentaire Guillaume Garot en visite dans une conserverie de foie gras de canard ( Samatan, 23-07-2012)
Le ministre de l'agroalimentaire Guillaume Garot en visite dans une conserverie de foie gras de canard ( Samatan, 23-07-2012) © ©PHOTOPQR/SUD OUEST
Deux sites sont concernés: Maubourguet dans les Hautes-Pyrénées et Sarlat en Dordogne. Jusqu'ici, seuls Labeyrie et le site vendéen des Herbiers d'Euralis avaient le droit de vendre leur foie gras en Russie.

Le ministre délégué à l'agroalimentaire, Guillaume Garot, s'était entretenu de ce dossier avec son homologue russe en septembre dernier. Pour le site basé en Sarladais, cet accord représente la consolidation de quelques 400 emplois. Cela devrait permettre de relancer une filière qui emploie 35 000 personnes en France. Un département comme la Corrèze mais aussi le sud de la Haute-Vienne se trouvent également concernés par l'activité. Le marché à l'international reste particulièrement porteur, selon les experts du ministère de l'agroalimentaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter