Julien Coupat "improvise" une conférence de presse pour la première fois depuis le début de l'affaire de Tarnac

Publié le Mis à jour le

Cette mise au point du chef présumé du groupe  de 15 personnes interpellées en Corrèze intervient quatre ans après les faits

C'est au Métro Ménilmontant, à Paris, que Julien Coupat accompagné par son ami Mathieu Burnel, également mis en examen dans le même dossier, a donné rendez-vous lundi 12 novembre 2012 à des journalistes "triés sur le volet" selon l'Express. Une dizaine de journalistes ( presse écrite, web et radio) se sont ensuite retrouvés dans un appartement d'une de leurs amies pour des explications qui ont duré environ quatre heures.

Selon Julien Coupat, sans doute encouragé par les derniers développements du dossier , "il ne reste rien de l'instuction".

Julien Coupat et sa compagne Yldune Lévy étaient-ils présents  dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008 près d'un pont ferroviaire, à Dhuisy, au moment précis où un sabotage de caténaire est intervenu à 5h du matin sur une ligne TGV?  Le responsable présumé du groupe de Tarnac explique que non, indiquant toutefois s'être promené "cinq heures plus tôt dans un rayon de 30 kilomètres".

Mercredi, à l'Assemblée nationale, une conférence de presse des personnes interpellées dans cette affaire est annoncée en présence du député vert Noël Mamère.