L'affaire Tarnac sur les planches

La compagnie théâtrale limousine "Hors jeu" répéte actuellement à La Mégisserie de Saint-Junien une pièce inspirée de l'affaire Tarnac. C.R.A.S.H. relate l'histoire de cette affaire judiciaire au retentissement médiatique national et régional.

Des milliers de page de procédure pour une heure-trente de spectacle
Des milliers de page de procédure pour une heure-trente de spectacle © France 3 Limousin

Il existe des affaires qui marquent plus que d’autres et des noms qui restent graver dans les mémoires : le petit village de Tarnac, en Corrèze est ainsi désormais associé à «l’Affaire Tarnac ».

En novembre 2008, 150 policiers déboulent dans la paisible bourgade pour une spectaculaire arrestation pour terrorisme, tout cela sous les caméras de télévision. 10 ans plus tard, au terme d’un procès là encore très médiatisé, le bilan de cette affaire : les dérives d’une enquête sous influence politique et des relaxes.

C’est en partant de ce fait divers et de ce procès hors norme que la jeune compagnie théâtrale limousine « Hors Jeu » a décidé d’écrire un scénario : C.R.A.S.H. Des milliers de pages de procédure concentrés dans une pièce d’une heure trente. Un défi d’écriture qu’a relevé la metteure en scène :

En ayant assisté au procès, il y avait quelque chose de vraiment théâtral et de très intéressant dans ce qui se passait, y compris humainement et intellectuellement. On a eu envie de partir de situations très réelles de cette audience et d’étirer pour aller vers une dimension de fable finalement

Sophie Lewisch, autrice et metteuse en scène de C.R.A.S.H.

La troupe est actuellement en résidence à La Mégisserie de Saint-Junien, en Haute-Vienne, et poursuit ses répétions. Sur scène, quatre acteurs, très fidèles au prétoire, jouent tour à tour les différents protagonistes du procès : les avocats, juges, prévenus, policiers, enquêteurs et même les témoins appelés à la barre.

Il a fallu qu’on se renseigne beaucoup sur ce qui a eu lieu pendant le procès, sur tous nos personnages. Et je pense que ça fait énormément écho à ce qui se passe en ce moment en termes de mouvements populaires un peu partout dans le monde. Ça permet de poser une parole politique un peu.

Florentin Martinez, comédien de la compagnie Hors Jeu

 

Ce qui n’empêche pas l’auteure et les acteurs d’offrir des passages plus légers et bien décalés.

De quoi réjouir le futur public… hélas, pas avant cet été. La troupe devrait donner ses premières représentations au Festival d'été de la Maison Maria Casarès en Charentes. 

 

L'affaire Tarnac au théâtre

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire tarnac justice société théâtre culture