[VIDEO]En Aquitaine aussi, l'UMP est entre deux chaises.

Nicolas Florian, responsable UMP (33) était l'invité du Midi Pile sur France 3 Aquitaine.  Il s'est exprimé sur les résultats et le contexte de ces élections.
Retour sur une soirée électorale particulière. 

Dimanche soir à 23h30, Jean-François Copé revendiquait la victoire avec 1000 voix d'avance, mais peu après, François Fillon a lui aussi assuré qu'il avait remporté l'élection.
Lundi matin, Alain Juppé en appelait aux sens des responsabilités des deux candidats.
Nicolas Florian, secrétaire départemental de l'UMP (33) répondait aux questions de Sandrine Papin dans le Midi Pile de France 3 Aquitaine.
|VIDEO] de l'interview :




En Aquitaine, même si Jean-François Copé l'emporte avec 58% des voix, les votes ont montré des scores très proches entre Jean-François Copé et François Fillon, sans pour autant les départager au terme d'une soirée électorale particulière.
Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Thierry Julien.
(Chantal Bourragué, ancienne députée UMP et soutien de J.F. Copé; Gwenaël Lamarque, soutien de F. Fillon et Sophie Capette-Lapleine, soutien de J.F.Copé, s'expriment dans ce reportage.


Il faut dire que dimanche soir à 23h30, Jean-François Copé revendiquait la victoire avec 1000 voix d'avance, mais peu après, François Fillon a lui aussi assuré qu'il avait remporté l'élection.
Par ailleurs, les deux camps ont saisi la commission électorale interne pour des irrégularités qui auraient été constatée dans certains bureaux de vote. Ce sera donc la Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Électorales (COCOE) qui devra trancher.