Sabah était au centre d'une mésaventure qu'elle aimerait oublier. En juin 2007, elle est condamnée et emprisonnée en Turquie pour un trafic de cocaïne. Elle a toujours clamé son innocence. 

Sabah Ezzedi a tout de même purgé quatre ans dans les geôles truques, les autorités turques ont concédé de lui permettre de finir sa peine en France.

A son retour, elle pesait 30 kilos. 

Depuis le film Midnight Express, les conditions de détentions en Turquie ne semblent pas avoir changé. La même mésaventure est arrivée à Sabah, elle a enduré l'incarcération au point de perdre plusieurs kilos en quatre années de détention. A son retour en France, en 2011, pour une incarcération à Fresne, elle ne pesait que trente kilos. En application du droit français, Sabah Ezzedi a pu bénéficier d'une mesure d'aménagement de sa peine, ayant effectué au moins la moitié de sa condamnation.

En liberté conditionnelle.

Arrivée à Casteculier dans la nuit de samedi à dimanche, Sabah bénéficie d'une mesure de liberté conditionnelle, elle a su garantir un domicile fixe et une activité professionnelle à sa sortie. En effet, la ville d'Agen lui a proposé une activité salariée à la régie de quartier, une structure qui travaille à l'insertion par l'emploi. Elle n'a pas encore eu le temps de verbaliser l'horreur des conditions d'incarcération qu'elle a subi en Turquie. D'autant que cette souffrance est exacerbée par le sentiment d'injustice, elle a toujours clamé son innocence.

Retour à la vie quotidienne

Sabah Ezzedi va pouvoir apprécier les choses simples de la vie quotidienne, son calvaire est terminé. Tous les instants qui s'écoulent sont un petit moment de bonheur, une rencontre est une joie incommensurable. Sabah a pris un premier contact avec son futur cadre de travail.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité