4 défaites et un gagnant pour les 5 clubs Aquitains

Publié le Mis à jour le
Écrit par AH avec AFP

Seul Biarrritz l'emporte d'un point face à Mont-de-Marsan, tandis que Bayonne, Bordeaux-Bègles, Agen se sont lourdement inclinés.


Mont-de-Marsan - Biarritz (18-19)
Biarritz, sans imagination ni conviction, a remporté une toute petite mais importante victoire à Mont-de-Marsan, puisqu'il revient dans la course au Barrage  lors de cette première journée retour du Top 14.
Ce succès, le premier de l'ère Didier Faugeron, né d'un essai de pénalité rapide et de la botte de Yachvili, permet au club de Serge Blanco de rester en embuscade des places qualificatives. Mais le jeu proposé par le BO est loin d'avoir rassuré le clan basque, qui a bien cru jusqu'à la dernière seconde être la première équipe du championnat à s'incliner au stade Guy-Boniface.
De son côté, le Stade Montois, vaillant mais limité, s'est rapproché à un point à cinq minutes de la fin mais poursuit son chemin de croix qui le rapproche un peu plus encore d'un retour en Pro D2, avec un seul succès depuis le début de la saison.
Le promu landais a une fois de plus raté son entame. Suite à une passe au pied par-dessus la défense de Yachvili, le Stade Montois a été pris de vitesse et un de ses défenseurs sanctionné par un essai de pénalité pour un placage sans ballon
sur Guyot, prêt à aplatir (0-7, 2e). S'en est suivi après un duel de buteurs entre Duvallet et Yachvili, avec des Landais passant même en tête l'espace de 12 minutes (12-10, 25e). Plus mature et meilleur en conquête, notamment en mêlée, Biarritz a bien pensé faire le break à l'heure de jeu (12-19, 56e), mais le match est tombé dans un faux rythme et Mont-de-Marsan en a profité, avec la botte du jeune Claverie qui a permis au club landais de venir mourir à un point (18-19, 75e).

Grenoble - Union-Bordeaux-Bègles (19-9)
Invaincu sur son terrain jusque-là en Top 14, Grenoble a aligné une huitième victoire consécutive à Lesdiguières en venant à bout de Bordeaux-Bègles (19-9). Quatre pénalités de Courrent (15e, 26e, 46e, 75e) et un essai de Gengenbacher (53e) ont permis aux Isérois de s'imposer. L'UBB a manqué la pénalité du bonus défensif à la dernière minute par Sanchez et reste 12e à un point du premier relégable Agen.
Déclaration de Raphaël Ibanez (entraîneur de Bordeaux-Bègles) : "Ce fut un match engagé, un beau combat, mais au final, le pressentiment qui domine, c'est +tout ça pour ça+ ! On ne rapporte une nouvelle fois aucun point de ce déplacement.
Chaque semaine, nous mettons pourtant toutes les chances de notre côté à l'entraînement, mais nous péchons par manque de discipline et d'efficacité lors des matches. Le côté positif, c'est que nous ne perdons pas notre volonté d'entreprendre et notre volume de jeu a été intéressant ce soir. Mais l'équipe a surtout besoin de points. Il va nous falloir une grosse force de caractère pour nous en sortir."

Clermont - Bayonne (48-3)
A Marcel-Michelin, Clermont n'a laissé aucune chance à Bayonne, intraitable à domicile, Clermont termine l'année 2012 sur un 52e succès consécutif.

Déclaration de Christian Lanta (entraîneur de Bayonne) : "A partir du moment où nous jouons vingt minutes en infériorité numérique contre Clermont, on se met en grande difficulté. Ce qui est dommage, c'est qu'en première période, les débats ont plutôt été équilibrés. Mais nous concédons deux essais sur trois ballons perdus. C'est le haut niveau et nous n'avons pas le droit de commettre de telles erreurs. Il y a déjà un écart entre Clermont, au sommet de l'Europe,et Bayonne qui se construit. Nous nous sommes rendus le match encore plus difficile par nos propres fautes et ces cartons jaunes"


Racing Métro - Agen (40-6)
le Racing-Metro a répondu de la plus belle des manières à Colombes en étrillant Agen (40-6). Bien en place, les troupes de Gonzalo Quesada ont marqué quatre essais, synonymes de bonus offensif. Un de pénalité (21e), deux par l'intermédiaire du 3e ligne Gérondeau (39e, 75e) puis le dernier aplatit par Imoff (79e). Le 7/8 de Machenaud aux tirs au but a fait le reste. Les Racingmen se relancent dans la course aux barrages alors qu'.Agen, de son côté, repart de Colombes sans même le point
de bonus défensif. Sans solutions, le club lot-et-garonnais entraîné par un Philippe Sella au visage fermé encaisse son septième revers d'affilée en Top 14 et devra lutter âprement pour le maintien jusqu'au mois de mai, avec deux prochains rendez-vous contre Biarritz et Montpellier