• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'UBB a déjà la tête au Racing

UBB -BO / © MAXPPT
UBB -BO / © MAXPPT

La dernière rencontre de Challenge Européen aux London Irish samedi servira de préparation au Top 14. Car la formation girondine jouera très gros le 25 janvier contre le Racing Métro.

Par Nicolas Morin

Raphaël Ibanez l'a dit et répété depuis la défaite à Perpignan le cinq janvier ( 26-16). L'Union Bordeaux-Bègles jouera une partie de son avenir dans l'élite le 25 janvier au stade André Moga (19h) face aux tombeurs de Toulon. Un défi majeur qui sera l'un des grands tournants des matchs retours. Face aux parisiens, une nouvelle défaite mettrait un peu plus sous pression l'avant-dernier du classement alors qu'une victoire offrirait une grosse bouffée d'oxygène à une équipe qui cherche de l'air cette saison. Alors l'ultime rencontre de la coupe d'Europe chez les Irlandais de Londres samedi sert avant tout de répétition. Bordeaux-Bègles, déjà éliminé de la course à la qualification, n'aura plus rien à espérer sur le terrain de l'équipe anglaise. L'objectif sera de disputer un vrai match de rugby avec du rythme, de l'intensité et une implication générale irréprochable, comme la semaine dernière contre Gloucester. Pour la première fois depuis bien longtemps, les girondins ont livré une prestation intéressante dans la plupart des secteurs de jeu, malgré un neuvième revers consécutif toutes compétitions confondus ( 26-31). " J'ai eu des satisfactions individuelles notamment de la part de jeunes joueurs contre Gloucester. A ce niveau-là, l'objectif a été atteint. Plus on aura des joueurs capables de se hisser à un niveau intéressant, mieux ce sera pour la groupe" estime Raphaël Ibanez. Bordeaux-Bègles aura besoin de toutes ses forces pour sauver sa place au sein de l'élite du rugby français.

Sur le même sujet

La centrale photovoltaïque d'Essendieras

Les + Lus