Cet article date de plus de 8 ans

Cumul des mandats et LGV : Alain Rousset (PS) précise les choses

Le président PS du conseil régional d'Aquitaine et député de la Gironde, Alain Rousset, a estimé aujourd'hui à Bordeaux qu'il fallait cesser la "démagogie" sur la question du cumul des mandats. Ce fut aussi 'occasion de répondre à Gilles Savary à propos de la LGV

Le cumul des mandats n'est pas un problème


"Pour moi le problème, ce n'est pas le cumul des mandats. Le problème, c'est quelle compétence a la classe politique pour ne pas être dirigée par les administrations ou par les lobbies", a estimé M. Rousset lors de la cérémonie de ses voeux à la presse.

"Aujourd'hui, telles que les choses se déroulent, je trouve que la classe politique, et parfois les gouvernements, rentrent trop dans cette démagogie sur le cumul des mandats", a-t-il regretté.

"Il faut un statut de l'élu, une rémunération correcte, une retraite correcte", a-t-il encore déclaré, évoquant le cas d'un élu aquitain, longtemps vice-président d'une importante collectivité et qui ne dispose que de 900 euros de retraite pour 25 ans de fonctions électives.


La polémique avec le député Gilles Savary


Au cours de ces voeux à la presse, Alain Rousset a en outre marqué son  désaccord avec Gilles Savary  qui avait émis des réserves  sur la LGV. Ce dernier  avait notamment déclaré le 14 janvier dernier : " la ligne ne se fera pas tout de suite, il s'agit là d'une priorité de second rang. Il ne faut pas être monomaniaqueLGV.." distillant une pique au président du conseil régional.

Celui-ci en a donc profité pour recadrer les choses : "... Tout le monde sait que nous sommes en compétition avec les autres régions, ....que dans les moments les plus compliqués,  c'est une faute que de rompre le rang, qui peut vouloir un trou noir en Aquitaine alors que le dossier LGV est le plus rentable de France. On ne peut pas laisser tomber le combat...."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique