Le Conseil d'Etat examine aujourd'hui le dossier des subventions publiques aux Ostensions en Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Bélingard
Ostensions à Saint-Victurnien le 28/06/2009
Ostensions à Saint-Victurnien le 28/06/2009 © POPULAIRE DU CENTRE / BRIGITTE AZZOPARDI /

Les subventions versées par la région Limousin et le département de Haute-Vienne pour les Ostensions limousines de 2009 ont été jugées illégales en raison du principe de laïcité

Des recours ont donc été déposés par la grande confrérie de Saint-Martial, la confrérie de Saint-Eloi, et le comité des ostensions de Saint-Victurnien contre l'annulation des treize délibérations du 27 mars 2009 par lesquelles la commission permanente du conseil régional du Limousin a attribué à la commune du Dorat, à la commune de Nexon ainsi qu'aux associations requérantes des subventions pour l'organisation de ces cérémonies de célébration des saints.

La cour d'appel de Bordeaux, dans son arrêt rendu en 2010, avait estimé que ces cérémonies constituent bien l'exercice d'un culte et n'ont pas à recevoir de fonds publics. 

Reste donc à connaître le point de vue du Conseil d'Etat qui examine aujourd'hui les recours. Il faut rappeler que le Conseil régional du Limousin a versé 42 000 euros, le Conseil général de Haute-Vienne 26 300 euros. Les communes et associations organisatrices devront reverser les subventions aux conseils régional et général.
Les Ostensions dans Wikipédia
Les Ostensions sont une tradition religieuse et populaire, profondément ancrée dans l’histoire du Limousin puisque remontant au Xe siècle. Elles ont lieu à Limoges et dans plus d'une quinzaine de communes environnantes, principalement en Haute-Vienne, mais aussi en Creuse, Charente et dans la Vienne.

Les Ostensions limousines sont candidates à une intégration sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité, invoquant les inscriptions précédentes de manifestations similaires (la procession du Saint-Sang à Bruges, ou la procession dansante d'Echternach au Luxembourg par exemple).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.