Cet article date de plus de 8 ans

Transfert : Jussiê part, Rolan doit arriver

Après Yoan Gouffran à Newcastle, Bordeaux perd un deuxième attaquant. Jussiê est prêté avec option d'achat au club de Al Wasl à Dubaï jusqu'à la fin de la saison. L'uruguayen Diego Rolan devrait être la première recrue.
L'uruguayen Diego Rolan (à gauche) devrait être la première recrue hivernale de Bordeaux.
L'uruguayen Diego Rolan (à gauche) devrait être la première recrue hivernale de Bordeaux. © Diego Rolan AFP
Il était mis à l'écart depuis la reprise de janvier et son arrivée trois jours après la date prévue avec Francis Gillot.  Furieux, l'entraîneur de Bordeaux avait depuis décidé de se priver de son attaquant, capable du meilleur (rarement) et du pire ( souvent). A trois jours de la fin du marché des transferts, Jussîe a trouvé une solution de repli qui devrait bien garnir son compte en banque. Sauf problème détecté lors de la visite médicale, il doit être prêté jusqu'à la fin de la saison à Al Wasl (Emirats Arabes Unis). Dans le club de Dubaï, le Brésilien sera sous les ordres de Guy Lacombe, l'ancien entraîneur du PSG et de Monaco.

 

Rolan bientôt là?

Après Yoan Gouffran, qui s'est engagé jeudi dernier à Newcastle, Jussiê est le deuxième attaquant et gros salaire à quitter les Girondins. Dimanche, Francis Gillot réclamait l'arrivée de deux joueurs pour les remplacer. Le premier semble déjà connu. Il s'agit du jeune international espoir uruguayen Diego Rolan. Suivi notamment par Arsenal, le buteur de Montevideo pourrait être prêté dans un premier temps jusqu'à la fin de la saison. Une radio uruguayenne a annoncé qu'un accord avait été conclu avec les Girondins. Mais Rolan n'a que vingt ans et s'il signe, il n'arrivera pas avant début février. Il dispute actuellement avec sa sélection le championnat d'Amérique du Sud des moins de vingt ans. " C'est un joueur très prometteur. Je fais confiance à la cellule de recrutement du club qui l'a observé à de multiples reprises", confirme Francis Gillot.

 

Et Maïga?

Grande priorité de Francis Gillot, Modibo Maïga s'était éloigné de la Gironde ce week-end. Car l'ancien sochalien a envie de venir mais pas à n'importe quel prix. En clair, pas question pour l'international Malien de revoir à la baisse son confortable salaire mensuel de 200 000 euros. Mais le départ de Jussiê pourrait relancer le dossier. Bordeaux négocie toujours avec son club West Ham et espère une issue positive. Réponse d'ici le 31 janvier à minuit. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport