Record du monde de zumba au Futuroscope: il fallait danser pendant 24 heures

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel
Le record du monde de zumba organisé au Futuroscope
Le record du monde de zumba organisé au Futuroscope © France 3

325 compétiteurs répartis en équipe de quatre, ont dansé tout le week-end de samedi matin 10h à ce dimanche 10h. Mais la piste de danse était ouverte à tous, 500 danseurs et surtout danseuses ont participé à la fête. Succès garanti pour une discipline qui monte en flèche.

Depuis le mois de septembre dernier, les cours de zumba se multiplient et font le plein à chaque fois.
A mi-chemin du fitness et de la danse, la zumba connaît un succès fulgurant à Poitiers comme ailleurs pour tous ceux qui veulent se dépenser physiquement sur des rythmes latinos. 
Et pour célébrer ce record du monde contrôlé par le Guiness Book, les danseurs comptaient un invité de marque dans leurs rangs: Hermann Melo, un "maître" de la zumba qui parcourt le monde pour mieux faire connaître cette discipline.

Un peu de l'ambiance de ces 24 heures de zumba avec le reportage de Patricia Périn et Laurent Gautier.
24 heures de zumba au Futuroscope

24 heures plus tard, des litres de café et des centaines de bouteilles d'eau absorbés et très peu de sommeil pour tout le monde.
Ambiance de fin de soirée avec Pacôme Le Mat et Laurent GautierLa zumba est une discipline toute récente. Elle a été créée à l'aube des années 2000 par un professeur de danse de Cali en Colombie qui est aussi le chorégraphe de la chanteuse Shakira.
Amoureux des rythmes latino, Alberto Beto Perez a improvisé des mouvements inspirés de l'aérobic sur les rythmes de musique d'Amérique Latine, (salsa, merengue, calypso et autre samba) et d'Afrique.
La vogue de la zumba a d'abord touché les Etats-Unis puis l'Europe tout récemment.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.