• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle: un élève du collège A.Camus de Tasdon a tenté de s'immoler avec un produit inflammable ce vendredi matin

Le collège Albert Camus de Tasdon à La Rochelle / © Yann Salaün. France 3
Le collège Albert Camus de Tasdon à La Rochelle / © Yann Salaün. France 3

Ce matin, un collégien né en 1996 et scolarisé en 3ème a essayé de s'immoler en s'aspergeant de liquide inflammable dans la cour de l'établissement, le collège Albert Camus du quartier de Tasdon à La Rochelle.

Par Christine Hinckel + Yann Salaün+ AFP

Après s'être aspergé de liquide inflammable dans un renfoncement de la cour de récréation,Axel, un adoslescent  âgé de 16 ans a sorti un briquet et ses vêtements ont pris feu au niveau du thorax. Des camarades ont réussi à l'empêcher d'aller plus loin dans son geste  en l'arrosant avec de l'eau dans les toilettes. Seul son blouson a été en partie brûlé. Les pompiers vite arrivés sur place ont pris le collégien en charge. Il a été hospitalisé au centre hospitalier de La Rochelle. Ses jours ne sont pas en danger et l'adolescent "n'a pas de brûlure corporelle" .
La procureure de la République de La Rochelle, Isabelle Pagenelle  s'est rendue sur place ainsi que le directeur d'académie de Charente-Maritime. Une enquête a été ouverte et confiée à la police.

Le collège Albert Camus accueille 350 élèves choqués par ce geste. Deux cellules psychologiques en direction des élèves et des adultes ont été mises en place dans le collège, l'une par des spécialistes du Samu, l'autre par l'Education Nationale afin que "tous ceux qui ont besoin de s'exprimer puissent le faire avant le départ en vacances" ce vendredi soir. Ces cellules d'écoute seront réactivées au retour des vacances de février.
L'adolescent  âgé de 16 ans est arrivé cette année dans l'établissement. Les motivations l'ayant poussé à ce geste ne sont pas connues à l'heure actuelle. Selon l'AFP, le collégien "a apparemment dit aux secours avoir été influencé par des évènements des derniers jours, en référence à des suicides et immolations".
Selon le principal du collège, l'élève était apprécié de tous. Il évoque un adolescent "réservé, voire un peu replié sur lui-même". Une enquête a été ouverte pour essayer de comprendre les raisons de ce geste.

Yann Salaün et Pierre Lahaye se sont rendus ce matin au collège Albert Camus de La Rochelle.
Ils ont rencontré Guy Stiévenard, le directeur d'académie de Charente-Maritime, Christian Macheteau, le principal du collège A.Camus et Isabelle Pagenelle, procureure de la République de La Rochelle.
collégien Albert Camus tente de s'immoler










Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus