Ligue Europa : le jeu en vaut-il vraiment la chandelle?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicolas Morin
Usés par l'enchaînement des matchs tous les trois jours, les Bordelais de Ludovic Obraniak n'en finissent plus de chuter.
Usés par l'enchaînement des matchs tous les trois jours, les Bordelais de Ludovic Obraniak n'en finissent plus de chuter. © photo Serguei Supinsky AFP

Sous pression en championnat, diminués par l'absence de plusieurs titulaires, les Girondins sont sous haute tension avant d'affronter Kiev jeudi pour une place en huitièmes de finale. Avec un effectif aussi restreint, ils n'ont pas forcément intérêt à se qualifier. 

Dimanche dans la salle de presse du stade Chaban-Delmas, Francis Gillot avait planté le décor : " j'aurais aimé jouer cette Ligue Europa à fond. Nous avons réalisé une bonne phase de poule. J'aurais souhaité pouvoir continuer". Oui mais voilà, Bordeaux a mal à l'âme et au corps. L'effectif, déjà juste, est confronté à une multitude de blessures qui réduisent considérablement les choix de son entraîneur. Diego Rolan (cheville),
Carlos Henrique (cuisse) et Landry N'Guemo (genou) sont forfaits pour affronter les hommes venus de l'Est. De plus Lamine Sané, Benoit Trémoulinas, Marc Planus et Mariano sont très incertains. Dans la perspective du match capital de dimanche en championnat contre Brest où Bordeaux n'aura pas droit à l'erreur pour rêver encore d'Europe, l'entraîneur ne prendra aucun risque. De plus, le Dynamo Kiev a impressionné au match aller même si le résultat (1-1) est favorable aux Girondins.


Impasse ou pas ?

Alors la tentation est donc forte dans un calendrier déjà surchargé (six matchs en dix-huit jours) de lâcher cette Ligue Europa pour se consacrer au championnat, la grande priorité, et à la coupe de France. Pourtant ce ne sera pas le cas et les joueurs, sonnés par l'orage Lyonnais, ne veulent pas entendre parler, officiellement, de sabordage. "On est arrivés trop loin pour lâcher cette compétition maintenant", assure Ludovic Obraniak.
" Nous sommes des compétiteurs et le coach aussi. Je ne pense pas que nous laisserons tomber une compétition" ajoute Julien Faubert. Jeudi, Bordeaux aura l'opportunité d'atteindre le top 16 de la Ligue Europa pour la première fois depuis la refonte de l'épreuve. Si le challenge est attrayant, une qualification ajouterait deux dates début mars dans un calendrier totalement saturé. Et vu l'état général des troupes, ce ne serait pas forcément une très bonne nouvelle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.