• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux-Bègles a étrillé Agen son concurrent dans la lutte pour le maintien

Camille Lopez, l'ouvreur girondin a été l'homme du match contre Agen. / © JEAN PIERRE MULLER / AFP
Camille Lopez, l'ouvreur girondin a été l'homme du match contre Agen. / © JEAN PIERRE MULLER / AFP

Hier, samedi lors de la 20e journée de Top 14, l'UBB a fait forte impression. Portée par un Camille Lopez de niveau international, l'Union s'est imposée 48 à 17. Douzièmes au classement, les Girondins passent devant les Lot-et-Garonnais et sortent de la zone rouge. Agen est à 3 points derrière.

Par Hélène Chauwin

L'UBB empoche cinq points mérités. Sa victime du soir a été dépassée dans tous les secteurs, la puissance, l'organisation et l'envie de jouer des Bordelais.
Le match choc pour le maintien, attendu par tous les riverains de la Garonne, a viré à la démonstration. Déjà impressionnante contre Toulon (41-0) il y a trois semaines, l'UBB a réédité sa performance face au SUA, avec un festival offensif, six essais, et la confirmation du talent de Lopez. Décisif ou présent sur quatre essais, auteur de 23 points, l'ouvreur de Mauléon a survolé une rencontre qui a quand même mis une demi-heure à vraiment démarrer.
Il n'empêche, le résultat final est un coup énorme réalisé par le club du président Laurent Marti dans la course pour le maintien, mais pas définitif à six journées de la fin du Top 14.

Une bonne entame agenaise


Pourtant, le SUA, à l'entame plutôt intéressante, avait semé le doute dans les esprits de Girondins un brin tendus par l'enjeu, en baladant les ballons jusqu'aux ailes (0-0, 28).
Malheureusement, la botte de Lagarde n'optimisait pas cette impression (deux échecs) et remettait les locaux, soutenus par un stade Chaban-Delmas bondé, dans le bon sens.
Talebula, en récupérant une chandelle (15), avait donné un aperçu, deux pénaltouches autour de la demi-heure allaient faire basculer ce choc du bas en faveur des Bordelais.
Après des tentatives de Connor, Clarkin et Talebula, c'est Avei qui brisait la ligne agenaise (7-0, 29).
Après plusieurs temps de jeu, Lopez servait ensuite une croisée parfaite pour le vétéran Reihana qui marquait à son tour (14-0, 33).


Puis une longue agonie

Dur pour les hommes de Philippe Sella. Inespéré pour ceux de Raphaël Ibanez, et même suivi d'effets -une pénalité (39) et un drop (42) de Lopez.
La suite ressemblait à une longue agonie pour les Lot-et-Garonnais, assommés coup sur coup par une chandelle de Lopez, reprise encore par Talebula qui servait acrobatiquement Le Bourhis pour le 3e essai (49), puis par Avei (52), à point nommé suite deux percées de Connor et Rey.

La réaction du capitaine visiteur Skeate -essai en force (56)- n'était qu'un contre-temps dans la plénitude de Bordelais, qui franchissaient encore deux fois la ligne visiteuse par Rey, servi par Lopez (64), puis par l'ouvreur lui-même, tout heureux de récupérer un ballon qu'il avait lui même poussé au pied (48-10, 69).
Pour l'honneur, le SUA inscrivait un dernier essai par Monribot (79). Mais la messe était dite depuis longtemps.


DMCloud:44139
L'UBB écrase Agen

 

Sur le même sujet

Créon : des fournitures scolaires gratuites

Les + Lus