• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ségolène Royal accusée par l'opposition d'avoir commis “une faute morale”

Marylin Simoné / © Francetv
Marylin Simoné / © Francetv

En voulant nommer l'une de ses proches, Marylin Simoné, à la direction de l'Agence régionale de formation, Ségolène Royal ne s'attendait sans doute pas à une telle levée de boucliers. Pour calmer le jeu, Marylin Simoné a décidé de suspendre sa candidature.

Par Bernard Dussol

Quelques-uns parlent d'une tempête politique régionale, d'une erreur commise par la présidente de la Région Poitou Charentes, Ségolène Royal
L'opposition régionale, par la voix de Sally Chadjaa dénonce une "faute morale" et "une absence de transparence", rappelant que Marylin Simoné était au plus près de Ségolène Royal pendant toute la campagne des législatives, qu'elle détient un poste de vice-présidente de la Région PC et de conseillère municipale de la Communauté d'agglomération rochelaise.

Ce qui est sûr, c'est que Marylin Simoné s'est rendue compte que sa nomination comme directrice de l'Agence régionale de la formation tout au long de la vie (ARFTLV) créait une ébullition politique. Elle a donc suspendu sa candidature. 
Un nouveau jury devra donc se réunir pour procéder au recrutement de la future directrice de l'ARFTLV, un jury où figureront deux élus dont un de l'opposition. Reste encore à connaître le souhait de Marylin Simoné de renouveler sa candidature.
Ira, ira pas, on le saura dans les prochains jours.


A La Rochelle, voyez le reportage de Jérôme Vilain et Pacôme Le Mat. 

Ségolène Royal accusée par l'opposition d'avoir commis "une faute morale"







Sur le même sujet

Master d'Hasparren de pelote basque : la blessure impressionnante de Peio Larralde

Les + Lus