Cet article date de plus de 7 ans

Maxime Bono ne se représentera pas à la mairie de La Rochelle

Maire de La Rochelle depuis 1999, Maxime Bono a déclaré aux médias qu'il ne briguera pas de nouveau mandat lors des prochaines municipales de 2014.

Maxime Bono en réunion publique lors des dernières élections législatives durant lesquelles il soutenait Ségolène Royal face à Olivier Falorni.
Maxime Bono en réunion publique lors des dernières élections législatives durant lesquelles il soutenait Ségolène Royal face à Olivier Falorni. © ftv
Maxime Bono a donc décidé de dire stop.
Après avoir abandonné son mandat de député en 2012, le maire de La Rochelle ne se représentera pas lors des municipales de 2014.

Né à Alger en 1947, Maxime Bono était le premier magistrat rochelais depuis 1999, année durant laquelle il succède à Michel Crépeau.
Un homme à qui Maxime Bono doit beaucoup
puisqu'il a été son conseiller culturel (1983 à 1985), l'un de ses chargés de mission (1986 à 1989), puis son directeur de cabinet (de 1986 à 1989), et enfin son premier adjoint pendant 10 ans (1989 à 1999).

Réélu en 2001 et 2007, Maxime Bono est un homme politique généralement apprécié au delà des clivages idéologiques.
Mais 2012 marquera un tournant, fidèle parmi les fidèles de Ségolène Royal, il choisit la présidente de la région Poitou-Charentes pour lui succéder dans son fauteuil de député.
Mais les Rochelais ne l'entendent pas de cette oreille et finissent par élire largement Olivier Falorni, un candidat socialiste dissident.
Cette élection ultra médiatisée au niveau national, laissera de profondes divisions au sein de la majorité municipale de Maxime Bono. Une fracture qui est certainement en partie à l'origine de son choix de ne pas briguer un nouveau mandat de maire. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique