• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Je veux rester fidèle à une région qui m'a été fidèle”. Ségolène Royal confirme qu'elle briguera un 3ème mandat à la tête de la région.

Ségolène Royal au Conseil Régional Poitou-Charentes ce vendredi. / © France 3
Ségolène Royal au Conseil Régional Poitou-Charentes ce vendredi. / © France 3

En plein marathon médiatique à l'occasion de la sortie de son livre "Une certaine idée du courage", Ségolène Royal présidait ce vendredi la commission permanente du Conseil régional. Elle a confirmé qu'elle sera candidate à sa succession en 2015.

Par Christine Hinckel

En marge de la session du Conseil Régional, Ségolène Royal nous a accordé un interview dans lequel elle affirme: "je veux continuer mon travail. Il y a beaucoup de chantiers qui sont engagés. C'est une région qui est un laboratoire...Je veux les continuer et rester fidèle à une région qui m'a été fidèle".
Questionnée sur la conférence de presse donnée ce jeudi par le président de la République, Ségolène Royal qui affirme vouloir garder sa "liberté de parole"déclare que François Hollande "a été à l'offensive. Il a décidé d'accélérer les choses. Ce qui est très réconfortant".
Revenant sur la parution ces jours-ci chez Grasset de son livre 'Une certaine idée du courage", la présidente de Région souhaite faire partager le travail de réflexion et ses rencontres avec des personnalités exemplaires pour leur courage. "Après tous les échecs que j'ai subi, il était important de réfléchir", "Je souhaite aider ceux qui se découragent. Qu'ils puissent retrouver de nouvelles raisons de se relever et d'agir".
Interrogée sur la nouvelle donne politique à La Rochelle, Maxime Bono ayant annoncé qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat et la candidature officielle de Jean-François Fountaine, Ségolène Royal a botté en touche en répondant qu'elle ne s'exprimait plus sur la situation à La Rochelle.
Retrouvez dans la vidéo, l'intégralité de l'interview de Ségolène Royal.
DMCloud:68435
Interview de Ségolène Royal candidate à sa succession à la région
Interview réalisée par Ingrid Gallou et Romek Gasiorowski



Sur le même sujet

Européennes 2019 : le Parti animaliste crée la surprise avec 2,4 % des voix

Les + Lus