André Verchuren entretenait une rivalité artistique avec Jean Ségurel, son “alter ego” de Corrèze

André Verchuren à l'Olympia (2007) / © Frédéric DUGIT/ PHOTOPQR/LE PARISIEN
André Verchuren à l'Olympia (2007) / © Frédéric DUGIT/ PHOTOPQR/LE PARISIEN

Considéré comme le roi du bal musette, André Verchuren est mort  à l'âge de 92 ans après avoir vendu plus de 80 millions d'albums

Par Christian Bélingard

Le plus grand succès d' André Verchuren était "les fiancés d'Auvergne", un titre qui l'avait rapproché géographiquement de la Corrèze où un autre accordéoniste, Jean Ségurel, signait les "Bruyères corréziennes".

Les deux hommes avaient eu l'occasion de se chamailler cordialement, si l'on en croit le site internet andre-verchuren.com. On peut y lire ceci:

Jean avait composé les Célèbres BRUYERES CORREZIENNES en hommage à son superbe pays. et dans le même temps André Verchuren composait les non moins célèbres FIANCES D AUVERGNE. Pour l'histoire, il avait proposé à Jean Ségurel de co-signer cette chanson avec lui et notre Corrézien lui avait rétorqué : je ne m'occupe pas des gens du Nord, ne t'occupes pas des gens de l'Auvergne.


Pour la petite histoire, Jean Ségurel avait repris un jour "les fiancés d'Auvergne" de son grand rival au cours d'un repas de campagne comme le prouve cette vidéo:

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus