Catastrophe de Brétigny : la vérification des aiguillages n'a pas décelé de risques pour la sécurité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou

Douze jours après le déraillement du train Paris-Limoges, le Président de la SNCF, Guillaume Pepy, tient ce matin une conférence de presse. Cet accident "totalement inédit sur le réseau" va amener la SNCF à renforcer le contrôle de ses aiguillages, a-t-il affirmé.
.

"La campagne de vérification nationale des aiguillages lancée après la catastrophe n'a pas décelé de risques pour la sécurité", a  affirmé ce matin Pierre Izard, le directeur de la branche SNCF Infra chargée de l'entretien du réseau.
Après la catastrophe, l'ensemble des 5000 aiguillages et 100 000 éclisses du réseau national ont été inspectés.
4% des aiguillages vérifiés ont nécessité des "réglages de géométrie préventifs", 5% des attaches ont fait l'objet d'un resserrage et 6% des boulons
ont été resserrés.

Le caractère inédit de la catastrophe de Brétigny va amener la SNCF à renforcer les contrôles de ses aiguillages : la vérification de ceux qui sont les plus sollicités interviendra "chaque semaine plutôt que tous les quinze jours, au cours des prochaines semaines", selon le patron de SNCF Infra.

L'opération doit permettre de "comprendre les mécanismes qui auraient pu intervenir lors de la catastrophe de Brétigny", a annoncé le président
de la SNCF Guillaume Pepy.

Où en est l'enquête ?

Le procureur de la République d'Evry, Eric Lallement, tiendra pour sa part une conférence de presse cet après-midi pour annoncer l'ouverture d'une information judiciaire.
Trois enquêtes ont été lancées pour déterminer l'origine de l'accident et les responsabilités civiles et pénales.
La SNCF a annoncé ce matin qu'elle avait terminé sont enquête interne. Selon les premières conclusions dévoilées par Guillaume Pepy, le rapport confirme
la thèse d'une éclisse détachée. Les causes restent inconnues.

(avec AFP)
Paris-Limoges-Toulouse : retour à la normale du trafic ce week-end
Guillaume Pépy a annoncé ce matin que la circulation sur les trains Intercités sur la ligne Paris-Limoges-Toulouse sera totalement rétablie pour le grand week-end de départ en vacances des 26-27-28 et 29 juillet.
Cette semaine, 90% du trafic est pour l'instant assuré.
Les travaux en gare de Brétigny ont mobilisé près de 200 agents, pour un coût estimé à 8 millions d'euros.
800 mètres de voies ont été reconstruits.
"Le chantier a été pénible avec une chaleur aux rails qui a parfois atteint 50°", a précisé Guillaume Pépy.