• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers: l'église Notre-Dame taguée par des étudiants en médecine lors d'une soirée d'intégration

L'église Notre-Dame aspergée d'éosine dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 septembre 2013. Depuis les traces se sont atténuées mais ont toujours visibles. / © Fabrice Bidault. France 3
L'église Notre-Dame aspergée d'éosine dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 septembre 2013. Depuis les traces se sont atténuées mais ont toujours visibles. / © Fabrice Bidault. France 3

200 étudiants de 2ème et 3ème années de la faculté de médecine étaient réunis hier soir place du marché pour une soirée d'intégration. Ils ont aspergé d'éosine à l'aide de pistolets à eau plusieurs bâtiments de la place du Marché dont l'église Notre-Dame. La mairie de Poitiers porte plainte.

Par Christine Hinckel

La soirée d'intégration des étudiants de 3ème année de médecine était particulièrement bruyante hier soir mercredi 11 septembre sur la place du Marché. Les forces de police sont intervenues après un appel de riverain pour disperser le rassemblement, elles n'ont procédé à aucune interpellation après avoir effectué deux contrôles d'identité.
Bilan de cette soirée: plusieurs bâtiments de la place du marché souillés par des marques roses causées par de l'éosine. Outre l'église Notre-Dame, la Maison du Tourisme et la façade d'une banque ont également été dégradées.
Ce matin, dès 7 heures, les agents de la ville ont nettoyé les murs et le sol. Reste l'église Notre-Dame dont la pierre très poreuse et fragile ne peut pas être nettoyée avec un appareil à haute pression. Ce matin, l'architecte des Bâtiments de France de Poitiers s'est déplacé sur place.


Alain Claeys: "Vitalité n'est pas inconscience"

La mairie de Poitiers a déposé une plainte ce jeudi matin contre les auteurs des faits. Alain Claeys, le député-maire de Poitiers, a réagi dans un communiqué: "Poitiers est une ville jeune, ouverte et tolérante. Depuis toujours l'université est au coeur de notre cité et lui offre son audience internationale et la vitalité de ses étudiants. Mais vitalité n'est pas insconscience. Les actes commis cette nuit, davantage par imbécillité que par volonté de nuire, n'en demeurent pas moins en totale contradiction avec la politique d'accueil de l'université et totalement répréhensibles."
Le doyen de la faculté de médecine promet quant à lui des sanctions, peut-être des travaux d'intérêt général pour les étudiants.
Devant Notre-Dame ce matin, les passants se montraient indignés d'une telle dégradation sur un bâtiment historique et symbolique de la ville.

Le reportage à Poitiers de Fabrice Bidault, Anne-Marie Baillargé et Jean-Stéphane Maurice . Ils ont rencontré Alain Claeys, député-maire de Poitiers et Yves Jean, président de l'université
Poitiers: les détériorations sur l'église Notre Dame
Reportage AM Baillergé et F.Bidault






Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus