Infarctus : faites le 15, vite

Publié le Mis à jour le

Forte et oppressante douleur dans la poitrine, souffrance inhabituelle dans le bras... C'est peut-être un infarctus. Les autorités de santé lancent une campagne de sensibilisation pour inciter la population à composer le 15 rapidement en cas de doute. L'objectif est simple : sauver des vies. 

Quelques chiffres : en 2012, en  Limousin, le délai moyen douleur-prise en charge des "syndromes coronariens aigus" était de 211 minutes, alors que les recommandations européennes préconisent un délai n’excédant pas 120 minutes.
L’appel direct au 15 ne concerne que 40% des patients de la région, alors que ce réflexe garantit une prise en charge optimale.

En cas de symptômes inquiétants, il ne faut pas hésiter à composer le 15 : un médecin coordinateur juge si l'alerte est réelle, et le doute bénéficie toujours au patient.
Pour mieux comprendre l'enjeu et la prise en charge, voici un reportage aux côtés des équipes médicales qui gèrent les infarctus à Limoges.