Cet article date de plus de 7 ans

A Sainte -Radegonde (79) : l'Anjou bio de Nicolas Réau vieillit dans des amphores géorgiennes enterrées

Cette méthode de vinification est pratiquée par les vignerons géorgiens depuis l'Antiquité, ce viticulteur installé dans le nord des Deux-Sèvres a décidé de l'utiliser pour faire vieillir sa récolte .
Nicolas Réau travaillant le moult de raisin vieilli en amphore géorgienne .
Nicolas Réau travaillant le moult de raisin vieilli en amphore géorgienne . © France 3
Cette méthode ancestrale commence à séduire quelques viticulteurs européens, comme eux Nicolas Réau, installé en appellation Anjou depuis 2002, s'est laissé tenter par l'expérience qui demande une attention de tous les jours . La macération du moult de raisin se fait très lentement et de manière naturelle dans les amphores enfouies dans le sol .
Chacune d'elle contient 800 litres de vin ce qui représente environ un millier de bouteilles.
Le vin, vieilli en amphore, pourra être vendu d'ici un an .

Rencontre signée Frédéric Cartaud et Cédric Cottaz .
durée de la vidéo: 02 min 07
Deux-Sèvres: le viticulteur fait vieillir son vin dans des amphores enfouies

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture