• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Raffarin met en garde contre “un grand désordre“ pouvant déboucher sur de la ”violence”

© AFP ImageForum
© AFP ImageForum

Jean-Pierre Raffarin estime que la France est actuellement "dans un grand désordre" qui pourrait déboucher sur de la "violence". Il appelle donc François Hollande a changer de politique économique avant les élections municipales de mars 2014

Par Bernard Dussol (avec AFP)

Il n'y a plus vraiment de repères, d'autorité, nous sommes dans un grand désordre, ce qui veut dire que beaucoup de choses imprévues peuvent sortir de cette situation"
Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne




Invité de l'émission Preuve par 3 de Public Sénat, Dailymotion et l'AFP, Jean-Pierre Raffarin n'a pas masqué son inquiétude par rapport à la situation politique en France. Selon lui, "ce qui est à craindre aujourd'hui, c'est la violence. Il est clair que l'on passe de la grogne à la colère et on va passer de la colère à la violence si rien n'est fait pour apaiser le pays".

"François Hollande est dans une situation où il doit agir. Les institutions de la Ve République lui permettent d'intervenir de multiples façons. Je n'ai pas de conseils à donner au président, mais le pire, c'est la non action, c'est d'attendre", a-t-il ajouté.

Selon M. Raffarin, "le président doit infléchir sa politique économique sur l'emploi et la fiscalité et cela passe par une incarnation nouvelle, que ce soit à Bercy ou à Matignon".

"Le président de la République devra agir avant les municipales, avant le printemps prochain. Il doit mesurer que les mois de novembre et décembre sont des mois historiquement dangereux pour l'agitation sociale", a conclu le sénateur de la Vienne..

Sur le même sujet

L'avenir de l'aéroport de Bassillac

Les + Lus