Philippe Croizon invité du 19/20 de France 3 PC pour parler de la semaine du handicap

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol
Philippe Croizon sera aux côtés de Valérie Trierweiler au pôle France de Vichy pour faire la promotion du handisport
Philippe Croizon sera aux côtés de Valérie Trierweiler au pôle France de Vichy pour faire la promotion du handisport © Maxppp

Florian Ringuedé accueillera Philippe Croizon à 19h ce jeudi dans le journal télévisé de France 3 Poitou-Charentes Au menu de cet interview, les difficultés pour accéder à un emploi lorsqu'on est frappé par un handicap.

Quel meilleur ambassadeur que cet homme amputé des 4 membres pour aborder ce thème à l'occasion de la semaine pour l'emploi des personnes handicapées ? Philippe Croizon se fera le porte-parole de ces dizaines de milliers de personnes handicapées en France pour qui trouver un emploi relève du parcours du combattant.

Pourtant une loi impose aux entreprises de plus de 20 personnes d'embaucher au moins 6% de salariés handicapés. Les entreprises du Poitou-Charentes vont au-delà en étant 63% à répondre à ce cadre légal. C'est beaucoup mieux que la moyenne nationale puisqu'en France 50% des entreprises ne remplissent pas cette obligation. Et 8% d'entre elles n'ont embauché aucun salarié handicapé.

Aborder le travail des handicapés, c'est également s'en soucier dès la période d'apprentissage scolaire. Un point sur lequel la France a un grand retard à rattraper, selon Philippe Croizon, qui cite le chiffre suivant : 80 % des demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés ont un niveau de qualification inférieur au bac et seulement un collégien handicapé sur six poursuit sa formation au lycée.

Malgré quelques avancées significatives, le dossier de l'accès à l'emploi pour les handicapés demeure un chantier ouvert.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.