• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rochefort : trois mineurs soupçonnés de trafic de cannabis arrêtés à l'intérieur du lycée

Le lycée Merleau Ponty de Rochefort (17) / © France 3
Le lycée Merleau Ponty de Rochefort (17) / © France 3

Trois élèves âgés de 16 à 17 ans ont été interpellés par des policiers en civil dans leur lycée à Rochefort (Charente-Maritime), pour détention et vente de cannabis. L'interpellation a eu lieu le 5 décembre dans l'enceinte du lycée Merleau-Ponty.

Par C.H + AFP

L'interpellation de ces trois mineurs a été révélée ce vendredi 13 décembre par le journal Sud-Ouest et confirmé par des sources policières qui assurent par ailleurs que "toutes les procédures" pour cette arrestation avaient été "respectées".

Des membres de l'équipe pédagogique sont allés chercher les élèves dans les classes pour les présenter aux policiers en civil dans un bureau du lycée pour une interpellation décrite comme s'étant déroulée "dans la plus grande discrétion".
D'après une source ayant souhaité garder l'anonymat et citée par l'AFP, "les élèves ont été menottés pour éviter qu'ils ne se débarrassent" des stupéfiants que les policiers les soupçonnaient de détenir. Mais de son côté, le Directeur des Services Académiques de Charente-Maritime ne confirma pas cette information et précise que seul un des élèves a été menotté en fin d'intervention car il était "menaçant".
Aucun détail n'a été fourni sur l'ampleur du trafic.
Une personne majeure a également été interpellée dans ce dossier. Les quatre suspects seront prochainement convoqués devant la justice.

L'établissement scolaire rochefortais, qui compte 1.200 élèves, a indiqué qu'un partenariat existait entre l'équipe pédagogique et la police, et qu'un dialogue avait été engagé avec les parents d'élèves : "Il n'y a pas que la répression, dans ce genre de cas, il faut mettre en oeuvre des soins", a-t-il été précisé.
Le rectorat de l'académie de Poitiers précise que cette opération s'est déroulée "sans dysfonctionnement" lors d'une intervention policière menée dans le cadre d'une enquête judiciaire.


Sur le même sujet

Les migrants syriens se sentent abandonnés

Les + Lus