• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bernadette Chirac ne veut pas perdre son canton de Corrèze

Bernadette Chirac. Illustration / © PATRICK KOVARIK / AFP
Bernadette Chirac. Illustration / © PATRICK KOVARIK / AFP

Bernadette Chirac voit rouge. Elle n'a pas l'intention de laisser son canton de Corrèze disparaître. C'est pourtant ce que prévoit la réforme territoriale

Par Emmanuel Braud

Dans une interview chez nos confrères de "La Montagne", Bernadette Chirac s'insurge contre le redécoupage électoral.
En effet, dans le cadre de la réforme territoriale, le nombre de cantons du département de la Corrèze doit passer de 37 à 19. Le canton de "Corrèze", dans lequel la femme de l'ancien Président de la République est élue sans discontinuer depuis 1979, devrait ainsi purement et simplement disparaître.

Mais Bernadette Chirac ne se laisse pas faire. Depuis le début du mois de décembre, elle a rencontré Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, qui supervise le redécoupage, pour lui dire ce qu'elle pensait de cette réforme.

L'ancienne première dame s’est également rendue à l'hotel de Marigny, une annexe de l’Elysée, pour un entretien avec Bernard Combes, le maire de Tulle et conseiller aux affaires corréziennes du chef de l’Etat, afin de lui présenter son propre projet de carte électorale.
Et puis, elle a aussi rencontré récemment François Hollande pour lui faire part de son amertume et de sa déception de voir disparaître son canton.

Bernadette Chirac, qui fêtera en 2015 ses 82 ans et achèvera son sixième mandat à la tête du canton de Corrèze, n'a pas encore annoncé s'il elle se représentera ou non.

Selon l'AFP, Le ministère de l'Intérieur a assuré jeudi 19 décembre dans un communiqué que le découpage des cantons, contesté dans certains départements comme la Corrèze, était mené "dans le respect du droit et sous le contrôle du Conseil d'Etat". "En effet, ce sont des décrets en Conseil d'Etat qui arrêtent les limites des nouveaux cantons et le ministère de l'Intérieur suit strictement les recommandations de cette haute juridiction". Un communiqué qui précise également que "le projet de découpage de la Corrèze va être incessamment transmis au conseil général " et "prévoit en effet une répartition des communes du canton de Corrèze sur plusieurs nouveaux cantons". 


Sur le même sujet

Valentine Pompadour, pin up limougeaude d'adoption

Les + Lus