Un arrêté préfectoral impose aux débits de boisson du département de fermer à 1h du matin au lieu de 2h jusqu’à présent.

La préfecture de la Creuse demande aux responsables de débits de boisson de fermer plus tôt, 1h du matin au lieu de 2h jusqu’ici.
Pour les représentants de l’Etat, il s’agit de « limiter la gêne du voisinage et les troubles à l'ordre public susceptibles d'être occasionnés pour le voisinage par l’activité nocturne de ces établissements». Les discothèques ne sont pas concernées.

Dérogations

Le texte prévoit tout de même la possibilité pour les responsables de débits de boissons de demander des dérogations. Il faut en faire la demande à la préfecture. 
Ces dérogations « sont délivrées par le Préfet du département à titre nominatif après avis du maire et des forces de police ou de gendarmerie. Elles présentent un caractère précaire et révocable »…


"Défense des bars creusois"

Sur le terrain, cette décision semble passer difficilement. Déjà sur internet, une page intitulée « défense des bars creusois » a rassemblé plus de 1 800 personnes en quelques jours. On peut y lire : « Cette modification ne peut qu'inquiéter les débitants comme leurs clients. Ces derniers la considèrent comme le coup de grâce porté à un département qui n'a pas la réputation de la jeunesse ni d'une vie nocturne trépidante. »