Une nouvelle tempête est attendue ce jeudi. Trois départements de la région placés en vigilance orange

Après Petra, c'est la tempête Qumaira remontant du Portugal en direction de la France qui va frapper l'ouest de la France à partir de ce jeudi en fin de journée. La Charente-Maritime, la Vienne et les Deux-Sèvres sont placés en vigilance orange aux vents forts par Météo France.

© Maxppp
Cette alerte est valide jusqu'à demain matin vendredi 7 février. Les perturbations s'enchaînent depuis la fin du mois de décembre, Qumaira est la 14ème tempête depuis le 23 décembre dernier à s'abattre sur les côtes de l'Atlantique.
Sur le littoral charentais, des vents de 100 à 120 km/h sont attendus à partir de ce soir et pour la nuit. La Charente-Maritime est en vigilance jaune pour le risque de vagues-submersion. Une très forte surcote est prévue sur le littoral et des vagues de 6 à 7 m déferlant sur des zones déjà fragilisées, mais dans un contexte de faibles coefficients de marée et au moment de la basse mer."
Dans les terres, à l'intérieur du département, les vents pourront atteindre les 100km/h. 


Des rafales à 120 km/h dans le nord Deux-Sèvres

La Vienne et les Deux-Sèvres vont aussi être soumis aux vents tempétueux en particulier dans le nord des deux départements en deuxième partie de nuit entre minuit et 5 heures du matin. Météo France annonce des vents compris entre 100 et 110 km/h. Ils pourront atteindre 120 km/h sur les hauteurs de Gâtine dans les Deux-Sèvres.

Au total, 29 départements français sont placés en alerte par Météo France. 28 en vigilance orange pour vents violents ou pluie-inondation et le Finistère en vigilance rouge pour pluie-inondation.


Un catamaran échoué à Royan

A Royan, un catamaran de 15 mètres pesant 28 tonnes s'est échoué sur la plage de la Grande Conche après avoir dérivé dans les eaux de l'Estuaire.
Le bateau était à quai dans le port de Royan. Sous l'effet des vents de la tempête Petra dans la nuit de mardi à mercredi, il arraché les taquets du ponton d'amarrage auquel il était relié. Le catamaran a ensuite dérivé avant de heurter des rochers et de s'échouer sur la plage à St Georges-de-Didonne. 
Depuis ce jeudi matin, toutes les tentatives pour récupérer le bateau ont échouées. La baisse actuelle des coefficients de marée ne s'implifier pas le travail des sauveteurs qui pourraient attendre les prochaines grandes marées dans trois emaines pour désenchouer le bateau.

Le catamaran échoué sur la plage après la tempête Petra.
Le catamaran échoué sur la plage après la tempête Petra. © Olivier Riou


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo