Deux repreneurs en lice pour la Cave du Haut-Poitou à Neuville

Le sort de la Cave coopérative viticole de Neuville-de-Poitou était examinée ce lundi par le tribunal de grande instance de Poitiers. Deux repreneurs ont fait des propositions. Le tribunal se donne un délai d'une semaine afin que les dossiers soient affinés.

La Cave du Haut-Poitou à Neuville-de-Poitou (86)
La Cave du Haut-Poitou à Neuville-de-Poitou (86) © FTV
La cave du Haut-Poitou en difficulté depuis plusieurs années avait été placée en redressement judiciaire le 20 novembre 2013. Un mandataire judiciaire avait été nommé pour rechercher une solution de continuité malgré la dette de 700 000 euros accumulée par la coopérative.
Les huit salariés de l'entreprise et la soixantaine de viticulteurs du Neuvillois travaillant avec la cave devront encore attendre une semaine pour être fixés sur leur sort.
Deux repreneurs se sont déclarés intéressés par cette reprise : d'un côté Frédéric Brochet, le viticulteur indépendant créateur d'Ampelidae à Marigny-Brizay Celui-ci avait déjà fait une offre aux viticulteurs de la coopérative avant le dépôt de bilan mais elle avait été refusée à l'époque.
De l'autre, une nouvelle candidature celle de François Drougard, un négociant en vins et fruits de Parthenay.
Aucun des deux projets de reprise ne permet d'apurer la dette de la cave mais leurs
durée de la vidéo: 01 min 37
Cave du Haut-Poitou : un délai d'une semaine devant le tribunal
stratégies commerciales seraient complètement différentes.

Plus de précisions avec le reportage de Nicole Brémaud et Romek Gasiorowski :





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture justice