• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Niort : le chanteur Gérard Palaprat, ex-gloire des années 70, condamné pour violences conjugales

© MaxPPP
© MaxPPP

Ancienne gloire des années 70, il a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Niort à trois mois de prison avec sursis pour des violences conjugales à l'encontre de son épouse,

Par d'après AFP

Le tribunal correctionnel de Niort a condamné hier le chanteur Gérard Palaprat, 63 ans, ancienne et éphémère gloire des années 70, à une peine de trois mois d'emprisonnement avec sursis pour des violences conjugales sur son épouse. 

Conformément aux réquisitions du Parquet, le chanteur, principalement connu pour son "tube" de 1971 "Pour la fin du monde", devra également suivre un traitement. Absent à l'audience,Gérard Palaprat s'est également vu interdire tout contact avec son épouse. Cette dernière fera l'objet d'une expertise médicale afin d'évaluer le montant de son préjudice.

Pétage de plombs

Les faits remontent au 24 avril 2013, à Beauvoir-sur-Niort (Deux-Sèvres), où résidait le couple, désormais en instance de divorce. Ce soir-là, Gérard Palaprat "n'a pas fumé de cannabis depuis des semaines", mais "il est fatigué par des problèmes d'argent", résume Sylvie Bordat, présidente de l'audience.

A la barre, son épouse explique avoir pris un coup à l'épaule, un autre à la tête puis un crachat. Elle se verra prescrire une interruption temporaire de travail (ITT) de 10 jours. Terrorisée par le "pétage de plombs" de son mari, elle s'enferme dans le bureau puis sort sur la terrasse de la maison d'où elle appelle les gendarmes.

Interné trois mois 

Dans le même temps, son époux, furieux, casse avec son poing la vitre de la porte-fenêtre et se coupe. A l'arrivée des gendarmes, le chanteur refuse de se laisser interpeller, obligeant les militaires à user de la force. A la suite de cet épisode, Gérard Palaprat sera interné trois mois.

"Depuis les faits, elle a toujours peur qu'il la retrouve et l'agresse de nouveau", plaide l'avocat de l'épouse, Me Adrien Souet. "Ce qu'elle veut, c'est juste de la tranquillité".

Les excès du show-biz

L'avocate de Gérard Palaprat, Me Sylvie Chauvin, a de son côté fait valoir une vingtaine d'attestations décrivant son client comme un "homme gentil". "Il est fatigué, diminué par les excès du show-biz. Les psychiatres ont relevé chez lui des troubles du comportement", a-t-elle insisté, invoquant des troubles du discernement chez son client le soir des faits.

Egalement interprète de "Fais-moi un signe", son autre succès, Gérard Palaprat a joué dans la comédie musicale "'Hair" et a fait partie en 2010 de la tournée "Age tendre et tête de bois", qui réunit d'anciens artistes de variétés. Il apparaît également dans "Trans-Europ-Express", un film d'Alain Robbe-Grillet (1966).



Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus