Ils lancent leurs projets grâce au soutien des internautes

Ces planches sont extraites du "glaive de Burdigala" : une BD bilingue ( latin / français) autour l'histoire bordelaise / © Capture écran Ulule
Ces planches sont extraites du "glaive de Burdigala" : une BD bilingue ( latin / français) autour l'histoire bordelaise / © Capture écran Ulule

Bouquinistes, producteurs de fois gras, passionnés de surfs, ils sont nombreux à se lancer dans des projets de financement participatif sur Internet. Voici quelques exemples de "crowdfunding" 100% aquitain.

Par Thomas Deszpot

Le crowdfunding, ça vous parle ? Ce terme anglophone, qui désigne le financement participatif, est à la mode. De plus en plus d'entrepreneurs décident en effet de se tourner vers Internet plutôt que vers leur banque lorsqu'ils souhaitent lever des fonds. Des structures comme KissKissBankBank, Ulule ou Kickstarter hébergent des projets et proposent aux internautes d'apporter un soutien financier à ceux qui les développent. Selon le montant du don, des contreparties vous sont offertes. De plus en plus d'initiatives sont ainsi lancées à travers la France, qu'elles soient caritatives, artistiques, sportives...


Le crowdfounding sauce aquitaine

Dans la région, on retrouve de nombreux projets, notamment sur le site Ulule. Certains, comme le "Glaive de Burdigala" sont déjà financés. Au début du mois d'avril, les 4000 euros demandés ont été reçus, et permettra à cette "BD bilingue (latin / français) qui met en valeur l'histoire antique de Bordeaux" de voir le jour. 

Parmi les 93 mécènes qui ont apporté leur contribution, on compte plusieurs gourmands. Pour un don de 100 euros ou plus, ce sont en effet 30 canelés qui étaient offerts. Ou comment allier l'utile à l'agréable...

Plaisirs du palais toujours, avec un projet de fois gras produit dans le bassin d'Arcachon. Céline Charbonneau, girondine d'adoption, souhaite développer son entreprise et réaliser quelques investissements. Armoire frigorifique, four à cuisson basse température ou thermomètre infrarouge à visée laser seront autant d'équipements achetés grâce aux dons des contributeurs. A 17 jours de la fin, la collecte est en bonne voie avec 89% des fonds récoltés. 


Une cabane bibliothèque

Dans les Landes, c'est un projet pour le moins original qui a réussi à se financer. Olga et Michel, bouquinistes depuis 25 ans souhaitent achever la construction d'une boutique un peu particulière. 

Nous souhaitons construire une cabane de 100 m2 remplie de livres d'occasion ainsi qu'un espace d'animation de 60m2, pour créer un lieu où partager des connaissances, le tout brut de bois et de paille à 3m de hauteur, trois chênes ont été préservés et traversent la cabane

L'argent récolté ? De quoi terminer les planchers ! Et peut-être même un peu plus, car ils en sont à 119% de la somme de départ. 

 / © Capture d'écran Ulule
/ © Capture d'écran Ulule

 

Ils surfent sur la vague du participatif

Bon nombre de projet ont une portée environnementale. C'est le cas de "Resurf", lancé par deux fondus de glisse. Les deux associés sont partis d'un constat : les planches de surf ne sont pas recyclées. Ils veulent donc y remédier.

The Resurf Project permettrait d’orienter la filière Glisse vers un développement plus Durable. 

Un objectif ambitieux qui commencera par la récupération et le recyclage de 1000 planches. Suffisant pour re-frabriquer 420 planches. Les contributeurs pourront recevoir s'ils le souhaitent des produits dédiés au surf, offert par un magasin partenaire situé à Bayonne. A deux semaines du terme, la collecte avance, même s'il reste encore 9500 euros à récolter. 
 


Enfin, on retrouve aussi des idées plus farfelues. Il est toujours question de surf avec la collecte "Toutous surfeurs", mais elle est lancée par des vétérinaires. Le but n'est pas de recycler des planches, mais d'organiser la première compétition de chiens surfeurs à Biarritz. Ça ne s'invente pas !
 

 / ©
/ ©

 

Sur le même sujet

Les + Lus