Cet article date de plus de 6 ans

Haute-Vienne : nouveau conflit à Bussière-Boffy autour des obsèques d'un habitant

Après le décès d'un homme de quarante ans résidant à Bussière-Boffy sa famille a souhaité lui rendre un dernier hommage au cimetière du village. Une cérémonie qui n'était pas du goût du maire qui s'est lancé dans un nouveau conflit.

Un mandala de fleurs a été réalisé par les proches du défunt au cimetière.
Un mandala de fleurs a été réalisé par les proches du défunt au cimetière. © Frédérique Bordes
Guillaume Drouet ne résidait pas dans l'une des fameuses yourtes qui suscitent depuis des années la colère du maire de Bussière-Boffy (Haute-Vienne) Jean-Paul Barrière, en revanche cet artisan était un sympathisant des habitants de ces yourtes.

Seraient-ce ses accointances qui ont empêché ses proches de lui rendre un dernier hommage sereinement ? En tout cas ceux-ci se posent la question. Pour le maire, c'est clair : cela n'a rien à voir !

Pour Jean-Paul Barrière il s'agit d'une question d'organisation "la compagne du défunt a demandé un emplacement dans le cimetière pour y déposer l'urne, je lui ai précisé qu'il fallait pour cela des travaux préalables." "Mercredi dernier je ne savais pas si l'urne allait arriver au cimetière ou pas, aucun travaux n'était fait pour la recevoir, j'ai donc fait fermer le cimetière".

Et d'urne il n'y en avait pas mercredi dernier. En effet après la crémation du défunt à Limoges ses cendres sont restées au crématorium dans l'attente de ces fameux travaux, sa compagne et ses proches souhaitaient cependant faire une cérémonie au cimetière du village mais ils ont trouvé les grilles fermées. Ils ont tout de même décidé de procéder comme ils l'avaient prévu, en organisant une procession d'une cinquantaine de personnes dans le village puis en entrant tout de même dans le cimetière afin de réaliser un mandala (dessin invitant à la méditation ou à la prière) de fleurs à l'emplacement de la future stèle du défunt.

Un parterre de fleurs que le maire considèrerait comme une "dégradation". La conjointe du défunt aurait fait constater par la gendarmerie hier qu'il n'y avait pas la moindre dégradation dans le cimetière. Aujourd'hui elle a déposé plainte contre le maire pour discrimination et abus de pouvoir.

Reportage à Bussière-Boffy (Haute-Vienne).
Intervenants : Aude Bach (compagne du défunt), Jean-Paul Barrière (maire de Bussière-Boffy), Madeleine (habitante du village)

durée de la vidéo: 01 min 40
VIDEO. Bussière-Boffy, nouvelle polémique


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique