Cet article date de plus de 6 ans

Quel visage pour le nouveau Limoges CSP ?

Alors que les entraînements vont bientôt reprendre au Palais des Sport de Beaublanc, le club finalise son recrutement. Le CSP sera sans doute le club le plus français du championnat.
On fait le point avec le président Frédéric Forte.
Le CSP Limoges, champion de France.
Le CSP Limoges, champion de France. © AFP / THIERRY ZOCCOLAN
Léo Westermann a fait ses premiers pas à Beaublanc ce matin.
A 22 ans, le meneur français est déjà expérimenté : il a joué deux saisons au Partizan Belgrade. Mais il se remet d’une blessure, et son nouveau club Barcelone a accepté de le prêter au CSP. Une bonne opération pour Limoges avec un joueur plein de talent et d’envie.

Amagou et Camara

Parmi les nouveaux arrivants, encore des joueurs français :
Pape-Philippe Amagou, autre meneur qui vient se relancer après une saison difficile à Roanne ;
Ousmane Camara, l’intérieur explosif de Gravelines qui a déjà donné du fil à retordre au CSP.
Ils rejoignent Moerman, Bougou Colo, et Zerbo.

Un Brésilien à Limoges

Autre arrivée, celle d’un Brésilien bien connu sous les paniers Limougeauds, le pivot du Mans Jao-Paulo Batista.
Du côté des départs, on regrettera le capitaine Jo Gomis, et les américains Taurean Green, JK Edwards, JR Reynols et Alex Acker.
Le nom d’un artilleur américain devrait être annoncé ce week-end.
Il ne manquera plus que deux joueurs pour finaliser ce recrutement, qui doit permettre au club de rester au sommet.

Voici l'interview de Frédéric Forte en intégralité : 
durée de la vidéo: 09 min 06
Frédéric Forte

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp sport basket-ball