• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un député français et une députée allemande visitent Oradour-sur-Glane

Les députés André Chassaigne et Gesime Lötzsch, en compagnie de Robert Hébras, l’un des survivants du massacre. / © Christian Chauleau
Les députés André Chassaigne et Gesime Lötzsch, en compagnie de Robert Hébras, l’un des survivants du massacre. / © Christian Chauleau

Un an, presque jour pour jour, après la venue des présidents Gauck et Hollande, une nouvelle rencontre franco-allemande a lieu aujourd’hui sur le site du village martyr, 70 ans après le massacre.

Par Gwenola Beriou

Le député André Chassaigne, président du groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine à l’Assemblée Nationale rencontre aujourd’hui à Oradour-sur-Glane Gesime Lötzsch, députée de Berlin-Lichtenberg au Bundestag.
Celle-ci accompagne un groupe d’adolescents allemands qui doit visiter le village martyr, dans le cadre d’un « voyage de mémoire » qui a pour objectif de promouvoir le courage civil.
Une rencontre à dimension symbolique, un an après la visite des présidents Joachim Gauck et François Hollande, le 4 septembre 2013.

Beate Klarsfeld était présente


La célèbre chasseuse de nazis Beate Klarsfeld, qui a traqué pendant des années avec son mari les anciens SS, a participé à cette visite officielle.
Au nom de l'association des fils et filles des déportés juifs de France, Beate Klarsfeld s'est portée partie civile au procès de Werner Christukat.
Cet ancien SS, âgé aujourd'hui de 88 ans, était présent lors du massacre d'Oradour et attend son procès à Cologne en Allemagne.
Mais Beate Klarsfeld se dit très pessimiste sur l'issue de ce procès, et même sur sa tenue dont la date n'est toujours pas connue.

Beate Klarsfeld est pessimiste sur l'issue du procès de Werner C.
Interview recueillie par Christian Chauleau et Pascal Coussy.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Soirée de clôture du festival Au Fil du Son à Civray

Les + Lus