Hygiène des restaurants : le Poitou-Charentes peut mieux faire

Nom de code : Opération Interministérielle Vacances 2014. Plusieurs services en charge de la protection des consommateurs ont multiplié les contrôles pendant les vacances 2014, notamment en Charente-Maritime où un restaurant sur deux présentait des anomalies vis à vis des règles d’hygiène.

© Maxppp
Une grosse opération a été menée cet été à l'initiative de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes. Au total, 1207 contrôles ont été réalisés par les agents CCRF de la région Poitou-Charentes,

Le département de Charente-Maritime, première destination estivale de la région et deuxième département touristique au plan national, a comptabilisé à lui seul 60% des visites. A juste titre puisque sur les 226 établissements contrôlés, près d’un sur deux présentait une ou plusieurs anomalies vis à vis des règles d’hygiène. Les contrôleurs ont également relevé de mauvaises informations communiquées aux clients, quand il ne s'agissait pas de présentations de plats ou de menus carrément trompeuses.


Les marchés les campings et les centres de loisirs ciblés aussi par des contrôles  

Les défauts les plus fréquemment relevés sur les marchés concernent le manque de précision dans l'étiquetage de l’origine des fruits et légumes. Les températures de conservation des produits alimentaires sensibles et les dispositifs de lavage des mains sont parfois mal respectés.

En ce qui concerne les activités sportives et de loisirs, les agents ont relevé des négligences dans l’entretien et le suivi des installations. Enfin, sur les 91 terrains de camping contrôlés cet été, près de deux sur trois ont montré des anomalies concernant l’une ou l’autre des activités offertes à la clientèle par ces établissements saisonniers.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances loisirs archives