“Moby Dick” prend le large et Chabouté reste au port

Le capitaine Achab, ennemi juré de l'insaisissable cachalot blanc. / © Patrick Mesner / FTV
Le capitaine Achab, ennemi juré de l'insaisissable cachalot blanc. / © Patrick Mesner / FTV

La parution du second tome de la dernière BD de Christophe Chabouté marque la fin d'une histoire. L'auteur souhaite désormais mener d'autres projets.

Par Baptiste Cogitore

Le premier tome de "Moby Dick" (paru chez Vents d'Ouest) s'était vendu à 15 000 exemplaires. Le second vient de paraître : il marque la fin d'une période pour Christophe Chabouté, qui entend bien laisser son oeuvre vivre sa vie... même si la "promo" l'oblige à parler de son travail sur le cachalot mythique d'Herman Melville.

Dans les deux opus, Chritstophe Chabouté - qui assure à la fois le scénario et le dessin - s'attache à coller au plus près de la langue de Melville : dans les dialogues comme dans la narration. L'auteur, adepte des contrastes à la plume et de l'encre de Chine, prépare un nouveau projet, loin de la mer, cette fois.
"Moby Dick" et Chabouté : la fin d'une histoire
Le second tome de "Moby Dick" vient de paraître. Christophe Chabouté continue sa route.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus