Est-ce la fin de la sous-utilisation de la gare du Futuroscope ? Depuis ce matin, une ligne de TER (train express régional) relie Poitiers et le parc d'attraction, avec la Technopole en ligne de mire.

L'élégante gare du Futuroscope s'apprête à connaître une brusque augmentation de trafic. Jusqu'à présent, elle ne recevait que 4 TGV quotidiens, auxquels il faut maintenant rajouter la douzaine de TER qui font chaque jour la liaison entre Poitiers, Châtellerault et Tours (fiche horaire). Depuis Poitiers, le trajet prend moins de dix minutes, entre 12 et 22 minutes depuis Châtellerault (en fonction du nombre d'arrêts) et un petit peu plus d'une heure depuis Tours.

Outre la desserte du parc d'attraction, ce nouvel arrêt doit aussi permettre aux 7000 personnes qui travaillent dans la Technopole d'éviter de prendre leur voiture. Une correspondance est organisée entre les TER et deux navettes de Vitalis, qui assurent la liaison entre la gare de le lycée pilote avec une dizaine d'arrêts dans la Technopole. 

Ce n'est qu'une première étape pour les transports en commun vers le Futuroscope. Avec la mise en service de la nouvelle ligne à grande vitesse entre Paris et Bordeaux en 2017, les rails actuels seront utilisés par des « omnibus à haute fréquence » qui augmenteront encore la cadence entre Poitiers et le parc.

Reportage de Marie-Noëlle Missud et Laurent Gautier