Cet article date de plus de 6 ans

Les cérémonies de commémoration des 70 ans de la libération d'Auschwitz en Aquitaine

Il y 70 ans les soldats soviétiques de l'Armée Rouge libéraient le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne. C'était le 27 janvier 1945. 
Ce mardi était marqué par les hommages et les cérémonies de commémoration, à la synagogue de Bordeaux ou encore dans le camp de Gurs en Béarn.

Ce fut le lieu de l'une des pires horreurs de l'histoire


Le plus grand et le plus meurtrier de tous les camps de concentration et d'extermination nazis, Auschwitz-Birkenau, est le seul à avoir été préservé tel qu'il avait été abandonné par les Allemands en fuite devant l'armée soviétique. Quelque 1,1 million de personnes ont été exterminées dans ce camp, dont un million de Juifs de différents pays d'Europe. Devenu lieu de mémoire et musée, le site a accueilli l'an dernier 1,5 million de visiteurs.

Commémorations et recueillement partout dans le monde

Ils ne sont plus qu'une poignée à avoir survécu à l'enfer d'Auschwitz, mais 300 d'entre eux y retournent, ce mardi 27 janvier, pour les 70 ans de la libération de ce camp de la mort par l'Armée rouge. C'est très certainement la dernière commémoration décennale en présence d'anciens déportés.
Pour l'occasion, une cérémonie officielle est prévue, durant laquelle 42 pays seront représentés, dont la France.

A Bordeaux, les élèves des collèges se sont réunis devant dans la synagogue. Et en Béarn, une cérémonie de commémoration a également eu lieu au camp d'internement de Gurs. Entre 1942 et 1943, 12000 juifs y avaient été faits prisonniers. 4000 avaient été déportés à Auschwitz. 

Reportage de Laurence Pourtau
Commémoration des 70 ans de la libération d'Auschwitz

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
shoah société archives histoire hommage