Le guide des élections départementales en Aquitaine

Les 22 et 29 mars prochains, les électeurs sont appelés à voter pour élire les conseillers départementaux qui prendront la succession des conseillers généraux. Quelques points clés à connaître autour de ces élections départementales nouvelle formule.

Par Delphine Vialanet

C'est un mode de scrutin inédit qui est mise en place lors de ces prochaines élections départementales (ex-cantonales) de fin mars 2015. 

Pour qui vote-t-on?

Les conseillers généraux deviennent de conseillers départementaux. Et pour la première fois, on ne vote pas pour un candidat mais pour un "ticket", un bînome composé obligatoirement d'un homme et d'une femme. 
Par ailleurs, pour conforter la parité, la loi prévoit que le binôme des remplaçants des candidats doit lui aussi être composé de deux personnes de sexes différents, afin que chaque candidat et son remplaçant soient du même sexe.
Par exemple, si une conseillère départementale durant son mandat doit être remplacée, son suppléant sera forcément une femme de façon à préserver la parité avec l'autre moitié du binôme restant, un homme...

Suffrage universel direct

Il s'agit d'un scrutin binômal majoritaire à deux tours. Les électeurs de chaque canton élisent deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les noms de ces candidats sont ordonnés dans l'ordre alphabétiques sur tout bulletin de vote imprimé à l'occasion de l'élection. 
Nul ne peut être candidat dans plus d'un canton et il faut avoir au minimum 18 ans. 
La durée du mandat est de 6 ans.

Les nouveaux cantons

Pour la première fois, tous les conseils départementaux (ex-conseils généraux) sont renouvelés. Le nombre des cantons a été globalement divisé par deux. Le nombre de cantons ne peux pas être inférieur à 17 pour des départements de plus de 500 000 habitants. Pour des départements entre 150 000 et 500 000 habitants, le nombre des cantons ne sera pas inférieur à 13.
En Aquitaine:

 

Déroulement de l'élection

Pour être élu au 1er tour, le binôme doit remplir deux conditions. Il faut avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés soit 50% de ces suffrages plus une voix. De plus, le nombre de suffrages doit être égal au quart de celui des électeurs inscrits (25% des inscrits). Dans le cas d'une trop forte abstention, il n'est pas possible d'être élu au premier tour.  

Pour passer au 2nd tour, un binôme doit avoir obtenu au moins 12,5 % des inscrits. Si un seul binôme remplit cette condition, le binôme arrivé en seconde position pourra se maintenir. Si aucun binôme ne remplit ces conditions, les deux binômes ayant obtenu le plus grand nombre de voix au premier tour peuvent se maintenir.

Pour être élu au second tour, le binôme devra obtenir la majorité relative quel que soit le nombre de votants, c'est à dire arriver en tête
En cas d'égalité, si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, l'élection est acquise au binôme qui comporte le candidat le plus âgé. 

Sur le même sujet

Paroles d’anciens : James Drogue, 94 ans et toujours sur son vélo

Les + Lus