En Limousin, la filière solaire suit avec attention le parcours de Solar Impulse 2

Les chercheurs dans l'énergie solaire espèrent que le tour du monde de Solar Impulse 2 redonnera un coup de projecteur à une filière qui a souffert d'un manque de valorisation ces dernières années. Le 9 mars, Solar Impulse 2 s'est lancé dans un tour du monde sans carburant. 

Cette aventure, destinée à promouvoir les énergies propres, est suivie dans le monde entier et particulièrement par les chercheurs du limousin qui travaillent dans ce domaine. Dans la région, un laboratoire travaille déjà sur la 3ème génération de cellules photovoltaïques. Elles sont plus petites et plus pratiques que les anciens panneaux. Elles pourront s'intégrer sur toutes les surfaces.

Pour en savoir plus :
Le site officiel de Solar Impulse 2

Reportage : A.Fillot; T.Millon; JF.Andrieux; B.Boulesteix

Le pari fou de Solar Impulse 2
Solar Impulse 2 a débuté son tour du monde, le 9 mars. Une aventure sans précédent, à la seule énergie solaire, afin de promouvoir les technologies propres. 
L'avion, baptisé SI2 (Solar Impulse 2), est propulsé par plus de 17.000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes -- autant qu'un 4X4 familial, soit moins de 1% du poids du A380. 

Au total, l'appareil parcourra 35.000 kilomètres en 12 étapes, à une vitesse relativement modeste (entre 50 et 100 km/h), et cette circonvolution, à 8.500 mètres d'altitude au maximum, prendra cinq mois, dont 25 jours de vol effectif, avant un retour à Abou Dhabi fin juillet/début août.