Barro (16) : le coup de gueule d'un maire contre la baisse des dotations de l'Etat

A Barro, petit village d'à peine 400 âmes en Charente, le maire tire la sonnette d'alarme. Avec une baisse annoncée de la dotation de l'Etat de 40 000 € d'ici 2019, il craint pour l'avenir de sa commune. 

José Dupuis est en colère et inquiet.

Comme beaucoup d'autres édiles de beaucoup d'autres communes de l'Hexagone, le maire de Barro (Charente) doit faire face à une baisse annoncée de la dotation globale de fonctionnement allouée par l'Etat. Pour les cinq prochaines années, le manque à gagner se chiffre à quelque 40 000 €.

Pour José Dupuis, les risques d'asphyxie sont réels : "si on ne fait rien, la commune sera dans l'incapacité totale d'investir, de réparer une route ou même de changer une roue de tracteur". 


La baisse des indemnités des élus et la hausse des impôts n'y suffisent pas; les membres du conseil municipal n'hésitent plus, pour faire des économies, à effectuer eux-mêmes certains travaux. Ce sont eux qui, en fin d'année, ont posé les illuminations de Noël dans le village. 

Voyez le reportage de Tanguy Scoazec et Thomas Chapuzot (intervenant : José Dupuis, maire SE de Barro).